L’agriculture recrute : quelle formation choisir dans le Finistère ?

0
62
L agriculture recrute

Avec des exigences de qualité accrues de la part des consommateurs (cultures bios, suppression des pesticides, circuits-courts), le secteur de l’agriculture s’adapte et évolue constamment. En plus de se diversifier, il intègre désormais les technologies numériques avec des logiciels de gestion de troupeaux, des robots de traite ou encore des drones, ce qui implique une montée en compétences des agriculteurs et des métiers variés. Alors, quelle formation est-il nécessaire de suivre pour travailler dans ce secteur d’activités ? En effet, l’agriculture recrute. Voici un tour d’horizon des établissements du Finistère, des diplômes proposés et des débouchés.

Un secteur en pleine mutation

Depuis plusieurs années, on assiste à une diminution régulière du nombre d’exploitations agricoles (- 11 % entre 2010 et 2016) 1. En parallèle, les exploitations s’agrandissent et disposent d’une surface moyenne de 63 hectares 2. Ainsi, confronté à un déficit d’attractivité, le secteur de l’agriculture représente seulement 2,6 % des emplois 3 .

Pourtant, les besoins sont réels et de nombreux emplois restent toujours à pourvoir dans le domaine agricole. Et, si les agriculteurs sont majoritairement exploitants ou coexploitants (près de 60% d’entre eux 4), la majorité des exploitations emploient des salariés, mais en faible nombre, ce qui implique des recrutements fortement orientés vers la recherche de candidats polyvalents. Outre la polyvalence, une vision globale de l’ensemble des processus est requise. Ainsi, avec le développement des circuits-courts, il est désormais souvent nécessaire de maîtriser l’ensemble de la « chaîne de fabrication » : de la production, parfois la transformation sur le lieu même de l’exploitation (yaourts, beurre, fromage), jusqu’à la distribution. De ce fait, cette évolution s’accompagne d’une montée en compétences.

En parallèle, de nouvelles façons de travailler font leur apparition, loin du modèle traditionnel de la ferme familiale. L’agriculture recrute des profiles différents. Logiciels de gestion de troupeaux, automates de distribution de nourriture, drones chargés de surveiller les cultures, robots de traite… sont de plus en plus utilisés pour faciliter le travail et tenter d’augmenter la rentabilité.
De plus en plus, les jeunes agriculteurs s’associent pour reprendre une exploitation et diversifient leurs activités en fabriquant et en vendant eux-mêmes leurs produits. Ainsi, dans un secteur en pleine mutation et impacté par le développement des technologies numériques, les débouchés sont relativement diversifiés.

L’agriculture recrute des métiers diversifiés

En effet, la particularité du secteur agricole est qu’il est soumis à la saisonnalité, ce qui implique un fort recours à l’intérim. Serres de tomates, cultures d’échalotes… ont régulièrement besoin de main-d’œuvre. Ainsi, c’est l’occasion de tester votre aptitude ou votre appétence pour ce domaine. Ensuite, dans les profils recherchés, les soft kills, ou compétences personnelles, sont essentielles. Une bonne condition physique, de la ténacité, du dynamisme ainsi qu’une forte motivation, sont généralement requis. De plus, avec la robotisation et l’utilisation accrue des outils numériques, des compétences plus techniques sont également nécessaires.

De plus, le secteur recrute autant d’emplois non qualifiés que des cadres intermédiaires, dans des domaines très variés : horticulture et maraîchage, productions agricoles, aménagement paysager, élevage etc. En effet, les métiers liés à l’agriculture ne manquent pas et il est possible de gravir les échelons dans la plupart des filières. Ainsi, un ouvrier pépiniériste peut évoluer vers un poste de chef de culture en production pépinière puis devenir responsable d’exploitation horticole. De plus, avec l’expérience de nouvelles compétences s’acquièrent, qui favorisent la polyvalence et la transversalité. Ainsi, il est possible parfois, moyennant un certificat de spécialisation, de passer d’une filière à une autre.

Avec quel diplôme

Ainsi, avec un CAP, vous pouvez exercer par exemple en tant qu’OUVRIER AGRICOLE POLYVALENT, en maraîchage et horticulture, dans l’AQUACULTURE, en élevage de BOVINS LAIT, et avec un BPA en tant que salarié qualifié. Avec un BAC pro, il est possible d’occuper un poste de SALARIÉ PAYSAGISTE, JARDINIER PAYSAGISTE, ou d’agent D’ENTRETIEN DES ESPACES VERTS, mais aussi de devenir responsable d’exploitation dans les domaines de la production maraîchère, de l’horticulture et de la pépinière, de la production animale, ou encore responsable d’élevage. Ensuite, avec un BTS, vous accédez à des métiers comme responsable d’exploitation, responsable de production, d’élevage, chef de culture.

En effet, il existe également un certain nombre de métiers transversaux. Ainsi, l’agriculture recrute des technico-commerciaux, des vendeurs en animalerie, en jardinerie, en machinisme agricole.

Choisir une formation dans le Finistère

Ainsi, différents établissements, essentiellement à Brest, Hanvec, Lesneven, Lopérec, Fouesnant, Morlaix et Elliant, dispensent des formations dans le domaine de l’agriculture, la majorité d’entre elles étant en alternance (apprentissage ou contrat de professionnalisation). En effet, plusieurs niveaux de formations qualifiantes et certifiantes sont proposés, allant de la simple certification au Bac + 5.

Niveau CAP, BEP

BPA Travaux d’aménagements paysagers, par apprentissage, CFA-CFPPA de Kerliver (Hanvec).
BP Aménagements paysagers en écojardinage, formation adultes, CFA-CFPPA de Kerliver (Hanvec).
CAPA Productions horticoles, CFA-CFPPA de Kerliver (Hanvec).
BPA Productions horticoles, CFA-CFPPA de Kerliver (Hanvec).
CAPA jardinier paysagiste, en apprentissage, CFA-CFPPA de Kerliver (Hanvec).
B.P.A. TPH Travaux de la Production Horticole (Lesneven)
CAPA Productions animales, LYCéE DE BREHOULOU, (FOUESNANT)
BPA Travaux Production Animale, formation adultes, LYCéE DE BREHOULOU (FOUESNANT)
CAP agricole métiers de l’agriculture, MFR (Elliant)

Niveau BAC, BAC Pro, BP

BP option responsable d’entreprise agricole, formation adultes par alternance (IREO – Lesneven)
BP option responsable d’atelier de productions horticoles, formation adultes par alternance (IREO – Lesneven)
Bac pro Conduite et Gestion de l’Entreprise Agricole (CGEA) option Grandes Cultures ou Polyculture Elevage, formation en contrat de professionnalisation ou apprentissage (IREO – Lesneven)
Bac pro conduite et gestion de l’entreprise agricole, UFA le Nivot (Lopérec)
Le Bac pro agroéquipement, MFR (Elliant)
Bac pro maintenance des matériels agricoles, MFR (Elliant)
Bac Pro Travaux paysagers, en apprentissage, CFA-CFPPA de Kerliver (Hanvec).
BP Responsable d’exploitation agricole, maraîchage biologique, formation adultes, CFA-CFPPA de Kerliver (Hanvec)
Bac Pro Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole, Lycée de Suscinio à (Morlaix).
BP Responsable d’exploitation agricole – option polyculture-élevage, formation adultes, LYCéE DE BREHOULOU (FOUESNANT).

Niveau Bac + 2

BTSA analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole, LYCéE DE BREHOULOU (Fouesnant)
BTSA ACSE : Analyse, Conduite et Stratégie des Entreprises Agricoles, formation par alternance : étudiants ou apprentis, (IREO – Lesneven)
Le BTSA PH : Production Horticole, formation en 2 ans par apprentissage ou en 1 an en formation continue (IREO – Lesneven)
BTSA Aménagements paysagers, formation adultes, CFA-CFPPA de Kerliver (Hanvec).
Le BTSA Technico-commercial animaux d’élevage et de compagnie, en apprentissage, CFA-CFPPA de Kerliver (Hanvec).
BTSA Technico-commercial jardin et végétaux d’ornement, en apprentissage, CFA-CFPPA de Kerliver (Hanvec).

Niveau Bac + 3

Licence professionnelle Productions animales valorisation des produits aquatiques (IUT Quimper)
La Licence professionnelle Agronomie Parcours : Management des Organisations Agricoles (MOA) (UBO, IUT de Morlaix)
Licence pro Agronomie « parcours MOA » (Management Organisations Agricoles), formation en contrat de professionnalisation ou apprentissage, (IREO – Lesneven)
Licence Pro MCE – Métiers du Conseil en Élevage (UBO, IUT de Brest)

Niveau Bac +5

Master Economie appliquée Agriculture, Mer, Environnement (UBO, Brest)

Autres formations

Les certificats de spécialisation (niveau Bac)
CS Conduite d’élevage Porcin Technicien responsable d’élevage porcin, (IREO – Lesneven)
Le CS Conduite d’élevage Laitier Technicien responsable d’élevage laitier, contrat de professionnalisation 1 an, (IREO – Lesneven)
CS Technicien Responsable Technico-Commercial, contrat d’apprentissage, 1 an, (IREO – Lesneven)

En effet, il est possible de poursuivre ses études en dehors du département pour suivre un master spécialisé ou un cursus ingénieur en agronomie, agroalimentaire, horticulture, paysage.
Découvrez nos autres articles pour vous aider dans vos études.

L’agriculture recrute.

1 https://www.insee.fr/fr/statistiques/3676823?sommaire=3696937#
2 https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/le-nombre-d-exploitations-agricoles-baissetoujours-mais-moins-rapidement-202-139250.html
3 INSEE tableaux de l’économie française 2019
4 http://www.pole-emploi.org/accueil/actualites/2020/lagriculture-en-campagne-de-recrutement.html?type=article