Quelle formation tourisme choisir dans le Finistère ?

0
34
Quelle formation tourisme choisir dans le Finistère ?

Quelle formation tourisme choisir dans le Finistère ? Avec 89,4 millions de visiteurs étrangers en 2018, la France reste la première destination touristique au niveau mondial 1. En effet, avec 2 millions d’emplois directs et indirects 2, dont une majorité dans l’hôtellerie-restauration, le secteur se porte plutôt bien, bien qu’un grand nombre de ces emplois concernent des saisonniers ou des salariés en CDD. Cependant, attention aux idées reçues : travailler dans le tourisme n’implique pas forcément le fait de voyager. Ce serait plutôt le contraire, puisque la plupart des métiers sont dédiés aux activités d’accueil et d’hébergement des touristes. Enfin, si vous parlez une ou plusieurs langues étrangères, en particulier l’anglais, vous multipliez les chances de vous faire embaucher.
Alors, quelle formation suivre pour travailler dans ce secteur d’activités ? Voici un tour d’horizon des établissements du Finistère, des diplômes proposés et des débouchés.

Les principaux débouchés

Pour choisir sa formation, il est nécessaire de s’intéresser aux débouchés et au métier que vous envisagez d’exercer. Ainsi, ces débouchés sont relativement diversifiés dans un secteur qui est en mutation et impacté à la fois par le développement des loisirs, la numérisation du tourisme et les réservations en ligne.

Les types d’entreprises du secteur

Il est possible de travailler dans différents types de structures telles que les agences de voyage, les tours opérateurs, les offices de tourisme, les hôtels et l’hôtellerie de plein air, les clubs de vacances, les parcs de loisirs, les compagnies aériennes et maritimes, ou encore les autocaristes. Par ailleurs, les collectivités territoriales recrutent dans le domaine, mais il vous faudra décrocher un concours.

Les métiers les plus courants

Parmi les profils recherchés, les soft kills, ou compétences personnelles, sont essentielles. En plus de leur fibre commerciale, les candidats attendus doivent posséder des qualités d’écoute, le sens du service, et savoir faire preuve de dynamisme et de réactivité.

De plus, le secteur regorge de nombreux métiers parmi lesquels figurent conseiller voyages, forfaitiste, billettiste en agence de voyages, agent de comptoir, agent de réception ou technicien d’accueil et d’animation, guide accompagnateur, responsable marketing opérationnel dans le secteur hôtelier et touristique, animateur. Ainsi, avec une formation de niveau Bac + 5, il est possible d’exercer des fonctions avec davantage de responsabilités, comme responsable et cadre de produits touristiques, manager d’activités touristiques, chef de projet touristique, concepteur et responsable de la production, promoteur et commercial grands comptes de produits touristiques.

Si certains de ces métiers impliquent de connaître les destinations vendues ou, au niveau local, les activités à réaliser et les sites à visiter, la majorité du temps peut se passer derrière un écran d’ordinateur, surtout en haute saison.

Choisir une formation dans le Finistère

Différents établissements, essentiellement à Brest et à Quimper, dispensent des formations dans le domaine du tourisme. En effet, plusieurs niveaux de formations qualifiantes et certifiantes sont proposés, allant de la simple certification au Bac + 5. Ainsi, pour certaines, les pré-requis sont la maîtrise de deux langues étrangères dont l’anglais.

Les formations à Brest

Sans niveau

Niveau BAC, BAC Pro, BP

  • Mention Complémentaire Accueil Réception (formation en alternance) à l’IFAC, Campus des métiers, CCIMBO. Ainsi, l’obtention de cette certification permet d’occuper les fonctions de réceptionniste dans le secteur hôtelier et para-hôtelier.

Niveau Bac + 2

Niveau Bac + 3

Niveau Bac +5

  • MBA tourisme international (formation en alternance), à l’ESCAM, école supérieure de commerce des affaires et de management. Ce MBA forme de futurs spécialistes de l’ingénierie touristique.
  • Mastère Dirigeant Manager en Hôtellerie & Tourisme prépare aux fonctions de Direction et Management fonctionnel d’une entreprise dans le secteur de l’hôtellerie, du tourisme et de la restauration.
  • Le MBA spécialisé Management Hôtelier & Touristique au sein d’HTBS Bretagne d’une durée de 12 mois reconnu par l’Etat. Ainsi, il s’adresse aux étudiants diplômés d’un Bac+4 ou bac+5 souhaitant se réorienter ou compléter leur formation initiale par une spécialisation ou une double compétence dans le secteur de l’hôtellerie & du tourisme.

Les formations à Quimper

Plusieurs établissements proposent des formations liées au tourisme à Quimper et aux alentours (Pont-l’Abbé, Loctudy).

Niveau Bac

Animateur loisirs tourisme, ou titre professionnel de niveau IV, à l’association Klaxon rouge, à Loctudy. Ainsi, cette formation est destinée aux futurs animateurs de villages de vacances et hôtel-clubs.

Niveau Bac +2

  • BTS tourisme au lycée Laennec, à Pont-l’Abbé.
  • Responsable animation, à l’association Klaxon rouge, à Loctudy. Ainsi, cette formation couvre l’ensemble des secteurs de l’animation d’un hôtel-club ou d’un village de vacances.

Niveau Bac +3

Niveau Bac +5

  • Master tourisme littoral, mention tourisme Parcours management des activités et structures touristiques littorales, à l’Université de Bretagne Occidentale (UBO SUFCA).

Autres formations

D’autres formations en lien avec le tourisme existent, en particulier dans l’hôtellerie-restauration, le plus porteur en termes d’emploi dans ce secteur d’activités. En outre, le secteur du patrimoine et de la culture est relativement actif, surtout en haute saison. Ainsi, CAP, BTS et licence professionnelle sont les diplômes les plus courants. En effet, si vous souhaitez acquérir une spécialisation, il est conseillé de vous orienter vers un master.

Découvrez nos autres articles pour vous aider dans vos études. (En savoir plus)

 

1 https://www.lechotouristique.com/article/nouveau-record-de-frequentation-de-visiteurs-etrangers-en-france-en-2018
2 https://www.vie-publique.fr/en-bref/272167-les-bons-chiffres-de-la-saison-touristique-estivale-2019