Crowdfunding : comment mener une campagne efficace ?

0
17
crowndfunding

 Avec le lancement des premières plateformes en 2008, le crowdfunding ou financement participatif a pris de l’essor ces dernières années. Il s’agit d’un moyen alternatif de réunir des fonds pour concrétiser un projet, notamment lorsqu’on n’a pas le budget ou la possibilité de réaliser un emprunt. Un excellent levier pour réaliser un projet ou démarrer une nouvelle activité ! Voici tout ce qu’il faut savoir pour réussir sa campagne.

Comment fonctionne le crowdfunding ?

La meilleure manière de faire connaître son idée est d’utiliser les services d’une plateforme de crowdfunding, qui offre des garanties aux contributeurs et une visibilité au porteur de projet.

Trouver la bonne plateforme

Il existe différents types de plateformes, certaines accueillant les projets plutôt culturels, innovants,solidaires ou avec des valeurs citoyennes. D’autres sont plutôt orientées vers le territoire (local,régional ou national). Ainsi, Kengo favorise les projets de Bretons ou en lien avec la Bretagne, tandis que Gwenneg facilite le développement et l’emploi territorial en Bretagne. Notez que les jeunes de 18 à 29 ans peuvent également bénéficier d’une aide de la région Bretagne avec le fonds « accélérateur initiatives jeunes », pour tout projet inscrit dans une campagne de financement participatif.

Beaucoup de plateformes sont généralistes mais certaines sont spécialisées, notamment dans l’agriculture et l’alimentation, ou encore l’immobilier, (dans le cadre d’investissements neufs, la levée de fonds facilite l’obtention de prêts bancaires). D’autres plateformes sont réservées aux associations etc. Consultez la liste des plateformes de crowdfunding pour choisir celle qui convient le mieux à votre projet.

La plupart des plateformes prélèvent une commission sur les fonds récoltés, en cas de succès de la campagne. Vérifiez les conditions générales de chaque site. Assurez-vous que l’organisme est autorisé à exercer en France. Il existe un label pour le financement participatif afin d’offrir certaines garanties.

Les formes de financement participatif

Plusieurs formes de crowdfunding sont possibles : le don en échange de contrepartie(s), le don libre, la prévente ou souscription, le prêt avec ou sans intérêts, l’investissement au capital d’une entreprise, avec participation éventuelle aux bénéfices.
Certaines plateformes de financement participatif proposent plusieurs modes de collecte. Ainsi, selon votre projet et / ou le budget dont vous avez besoin, vous pouvez fixer un objectif budgétaire à atteindre ou bien définir un nombre d’objets minimum à écouler en prévente.Lancer une campagne d’appel aux dons nécessite une réelle préparation et implique de réunir certaines conditions.

Les conditions pour réussir sa campagne de financement participatif

En suivant les conseils suivants, vous réunirez les conditions indispensables à la réussite de votre campagne.

Proposez un projet mature :

si vous voulez être crédible, vous devrez montrer que vous avez mûrement réfléchi avant d’élaborer une proposition. Vous avez, entre autres, effectué une analyse des besoins ou réalisé une étude de marché, planifié les actions à mettre en place, élaboré un cahier des charges, et budgétisé le tout. Il s’agit de décrire précisément votre projet, et de manière exhaustive, sur une page web dédiée.

• Évaluez précisément vos besoins de financement afin d’être totalement transparent visà-
vis des potentiels donneurs.

Il s’agit de leur expliquer la répartition des dons et comment vous comptez les utiliser. Montrez à quelle hauteur vous contribuez au projet et combien il vous manque pour le concrétiser. Lorsque vous lancez un projet avec un échange de contreparties, il est recommandé de diversifier celles-ci afin de toucher tous les budgets. Si vous envisagez un voyage écologique à l’autre bout du monde, vous pouvez, par exemple, proposer des cartes postales dédicacées ou des marques pages avec les photos des pays que vous visitez. Si vous enregistrez votre premier album en tant que musicien, envoyez un CD à vos contributeurs.

• Donnez des objectifs chiffrés et définissez la durée de la campagne.

Celle-ci dure en moyenne deux mois. Pour toucher l’argent à la fin de la campagne, il faut avoir atteint au moins 70 % de l’objectif annoncé. Dans le cas contraire, les contributeurs sont remboursés et vous ne percevez rien.

• Mobilisez votre réseau.

Cela signifie avant tout être présent sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, Linkedin… afin d’attirer l’attention sur votre campagne d’appel au financement et d’inviter vos connaissances à partager votre projet. Généralement les premiers contributeurs font partie des amis, de la famille et permettent d’amorcer la campagne plus rapidement.

Communiquez au cours de votre campagne de crowfunding !

Commencez par raconter votre histoire, publiez des photos, des vidéos, des témoignages. Plus vous serez concret et enthousiaste, plus ceux qui vous liront pourront s’identifier ou se projeter et apporter leur contribution financière. Vous pouvez procéder par étapes, en faisant du teasing pour commencer, afin d’intéresser les internautes et leur donner envie de s’associer à votre aventure. Par exemple, si vous voulez faire éditer une BD, publiez quelques planches de votre ouvrage. Au fur et à mesure de votre campagne, tenez informés vos contributeurs afin de les impliquer et de les rassurer. Vous pouvez également envoyer des communiqués de presse aux médias et contacter des réseaux professionnels ou des experts.

• Tissez des liens avec vos contributeurs.

Rencontrez vos financeurs crowdfunding, par exemple, autour d’un événement ou d’un repas. En effet, ils pourraient se révéler de bon conseil et se sentiront impliqués. Ils auront ainsi probablement envie de devenir ambassadeurs de votre projet. En effet, le fait de tisser des liens avec votre communauté renforcera aussi votre motivation. Enfin, pensez toujours à remercier les donateurs et citez-les éventuellement comme partenaires. Une fois la campagne terminée, envoyez-leur, le cas échéant, leur contribution, selon les modalités définies avec chacun et tenez-les informés de la suite de votre projet. Parce qu’ils le valent bien !

Vous voulez en savoir plus sur le crowdfunding et la création d’entreprise ? C’est par ici !