UYD : La mode éco-responsable d’Erwan Kervarec

0
446

La mode est aujourd’hui très polluante. C’est à partir de ce constat que Erwan Kervarec a décidé de créer sa marque à partir de valeurs fortes et actuelles : Le respect de l’environnement, des produits “Made In France” et la mode éco-responsable et durable.

Nous rencontrons aujourd’hui Erwan Kervarec, passionné, qui va nous parler de son projet.

Bonjour Erwan, peux-tu nous présenter UYD ?

UYD c’est une marque de vêtements Streetwear au style pop et ultra coloré, avec des motifs larges et décalés. Nous fabriquons nos vêtements exclusivement en matières recyclées et fabriqués en France, dans notre atelier de Saint-Évarzec (Finistère)

UYD est une marque durable et éco-responsable. Par quoi cela se traduit ?

UYD est durable et éco-responsable car nous avons travaillé à rendre chaque aspect de la marque le moins impactant possible sur l’environnement. Nous avons développé des tissus uniques en matières recyclés, tout comme les cordons de nos sweats qui sont recyclés à l’extérieur comme à l’intérieur. Nos fils à coudre sont eux aussi fait à partir de bouteilles plastiques recyclées et nous-mêmes nous recyclons : nos étiquettes de taille et de composition sont imprimées directement dans nos chutes de tissus et nous permettent de limiter nos pertes, ainsi que le gaspillage. Et bien sûr, la totalité de ces matières sont à nouveau recyclables, quasi à l’infini !

Nous imprimons également nos motifs à partir de pigments naturels et grâce à un procédé qui ne nécessite pas d’eau. Ils sont certifiés comme les plus propres du marché.

Enfin et bien sûr, nous nous sommes imposés de ne travailler qu’en France, avec des partenaires du territoire et des matières sourcées en France. Nous sommes aussi couturier. Nous découpons et assemblons la totalité des modèles dans notre atelier de Saint-Évarzec en Bretagne pour une mode éco-responsable et surtout Made In France.

Parle-nous un peu de l’univers graphique de la marque et de ses valeurs ?

Nous avons créé un univers graphique assez éloigné de ce qu’il se fait aujourd’hui. UYD c’est avant tout un style pop : des motifs larges, des design épurés et de la couleur ! UYD ça veut dire Be Unique, Be Yourself and Dream, le ton est donné, impossible pour nous de faire dans le classique.

Nous l’avons imaginé comme une invitation à vivre sans barrières, à cultiver et à assumer la différence. Mais surtout UYD, c’est une revendication pour replacer le rêve et l’unicité au cœur de la mode.

C’est pourquoi nous avons joué sur les couleurs primaires, des couleurs vives et joyeuses, mais surtout : des coupes mixtes. Notre but est que chacune comme chacun ou autre puisse s’approprier UYD et s’exprimer suivant son propre souhait, sans règles, sans codes.

Dans UYD, il y a aussi une notion forte de préservation de l’environnement. Il était impensable pour nous, que la marque soit autre chose que propre au 21ème siècle lorsque l’on connaît les désastres que provoque l’industrie textile. Très tôt dans le projet nous avons donc fait le choix de nous inscrire dans une démarche Slow Fashion. Cela passe par une fabrication en France, en nous concentrant sur un nombre très réduit de collections par an. Nous avons également décidé de nous spécialiser dans la solution de mode éco-responsable qui nous parait la plus pertinente : les matières recyclées.

Où et quand pouvons-nous nous procurer les produits UYD ?

En ligne, principalement. Nous avons imaginé un site internet ultra simplifié et aussi graphique que nos vêtements, inscrivant chacun des 5 motifs de la première collection dans un « monde » qui lui est dédié. À moyen terme nous envisageons de nous rapprocher de marketplaces éco-responsables. Cela va nous permettre de promouvoir nos collections en tant que solution textile de consommation durable.

Mais avant tout cela, nous lancerons UYD sous forme de préventes participatives sur la plateforme Ulule en Octobre 2020. Très bientôt donc, il sera possible de pré-commander nos modèles de sweat à capuche via la plateforme.

Comment pouvons-nous participer au lancement de la marque ?

Le meilleur moyen est encore le plus simple : venez visiter les comptes de UYD sur les réseaux sociaux (Instagram et Facebook), suivez nous, partagez les, parlez-en, faites grandir notre communauté et venez nous parler, nous nous ferons un plaisir de vous répondre. Et puis évidemment, si notre style, nos engagements et nos vêtements ont su vous conquérir, vous pourrez dès octobre pré-commander les modèles de notre première collection sur Ulule !

Parle nous un peu de toi, comment t’es venue l’idée de créer cette marque ?

UYD ça a été une longue aventure pleine de rebondissements qui dure depuis 4 ans. Au tout début ce n’était que l’envie de faire mes propres vêtements, lassé de ne rien trouver à me mettre. J’ai alors appris à dessiner et j’ai commencé à poser sur le papier mes premières idées de vêtements. A 16 ans, j’ai commencé à imaginer une marque de mode éco-responsable dans un style un peu loufoque, mais déjà coloré et centrée sur les sweats.

J’avais déjà depuis longtemps une grande fascination pour la pop culture et toutes ses icônes. J’ai très vite balayé cette première ébauche par insatisfaction du résultat. Mais, j’avais l’idée planté en tête : créer ma propre marque de vêtements.

Il y a un peu plus de 3 ans, j’ai mis fin à mes études, pour travailler le jour pour financer mon projet, et la nuit pour bâtir ce qui est aujourd’hui, UYD. Depuis 2 ans je me consacre entièrement à la marque. Ce fut un travail de longue haleine. Je suis donc très fier d’être arrivé à la veille du lancement sur le marché. Mais j’espère surtout que UYD va plaire et que la marque éco-responsable saura trouver son public et qu’il sera sensible au message qu’elle porte.

Qui sont les entreprises et les personnes qui t’inspirent tous les jours pour développer ton projet ?

Je n’ai jamais été vraiment « inspiré » à proprement parlé par une entreprise. Ce qui me touche le plus en général, c’est de découvrir une idée différente. Cela peut être un nouveau produit sur le marché ou un service révolutionnaire. Mais également, la façon qu’ont certaines entreprises de le dévoiler et d’en faire la promotion. C’est mon goût pour la pop culture. Je peux être profondément passionné par la campagne de publicité d’une marque autour d’un produit et ignorer totalement le produit en lui-même. Parce que je sais pertinemment que je ne l’achèterais pas. Parce qu’il ne m’intéresse pas. Ou que je n’en aurais pas l’utilité. Je crois que ce qui m’inspire le plus c’est la façon dont une personne/marque/entreprise devient peu à peu une icône connue de tous et l’histoire derrière cette ascension.

En mode on peut par exemple citer Alexander McQueen, un homme charismatique et torturé. Il est parvenu à devenir un grand de la haute couture avec des créations et un style radicalement différent de ce qui se faisait à l’époque dans la mode. Il a eu l’idée et il l’a porté jusqu’au bout et de façon absolument brillante.

Dans un registre actuel et plus proche de UYD il y a aussi La Marque En Moins : le nom est un appel à la sobriété, presque à l’anonymat et leur communication est en entière adéquation avec ça. Des visuels noirs sur fond blanc, très peu de mots, juste le produit, nu et sans artifices.

À l’instar des grandes maisons de haute couture, j’ai toujours été plus inspiré par les ateliers de confection que par le défilé. Le « comment ça s’est fait ».Et, les personnes qui les ont faites.

Dans un registre actuel et plus proche de UYD il y a aussi La Marque En Moins. Le nom est un appel à la sobriété, presque à l’anonymat et leur communication est en entière adéquation avec ça. Des visuels noirs sur fonds blanc, très peu de mots, juste le produit sans artifices : et ça marche du tonnerre !

Des projets pour l’avenir ?

Tellement et dans tous les sens qu’on pourrait prendre la semaine pour en parler ! Mais à court terme en tout cas, nous avons pour projet de dynamiser notre campagne Ulule. Et, de chercher des marques partenaires spécialisées comme nous dans la consommation éco-responsable pour pouvoir proposer des alternatives durables à nos clients.  Nous sommes convaincus que cette nouvelle façon de consommer est une nécessité inévitable pour notre avenir commun. De ce fait, nous voulons pouvoir proposer une solution complète et non pas seulement pour l’habillement.

Fort heureusement, de plus en plus de personnes le réalisent chaque jours et entreprennent des initiatives comme la nôtre. Ils proposent des alternatives pour tous les gestes du quotidien. Notre but à l’échelle de UYD est d’apprendre à nous connaître entre nous, entre marques, pour nous assurer une promotion mutuelle et donner à tous les consommateurs l’accès à ces solutions aussi facilement qu’un voyage au supermarché.

Mais le meilleur moyen pour commencer c’est d’inviter les français à se renseigner sur les initiatives qui émergent partout sur le territoire. Alors visitez les plateformes de crowdfunding. Découvrez les projets de demain comme le nôtre et les formidables personnes qui les portent !

Merci beaucoup à Erwan Kervarec pour le temps qu’il nous a accordé. Découvrez également les autres interviews des entrepreneurs accompagnés par la Fabrik2.9 ici