Faire du canoë kayak dans le Finistère : balades en mer et en rivières

0
75
Faire du canoë kayak

Avec 1270 km de côtes, sans les îles, le Finistère représente à lui seul un quart du littoral français. Presqu’îles, abers, baies sont une véritable invitation aux randonnées marines en canoë kayak, une manière originale d’arpenter certains sites au plus près des éléments. Les rivières du département se prêtent aussi au tourisme fluvial avec des balades incontournables et uniques. Mer ou rivière, voici quelques idées de balades en canoë kayak, et ce qu’il faut savoir avant de partir.

Pratiquer en mer ou en rivière ?

Avec une multiplicité de sites, le Finistère offre l’avantage du choix pour les kayakistes.

Le kayak de mer

Si le kayak de mer paraît un incontournable le long du premier département côtier de l’hexagone, il nécessite cependant une certaine préparation. Avant de partir, vérifiez toujours les conditions météorologiques, ainsi que les horaires de marée. En effet, pagayer sur l’océan peut s’avérer difficile en fonction de la force du vent, des courants et de l’état de la mer. De ce fait, si vous vous aventurez à une certaine distance de la côte, il est également nécessaire de prendre des repères d’orientation et des différents courants. Essayez de ne jamais naviguer seul, et surtout, ne surestimez pas vos forces.
Ainsi, avec ses caissons étanches, le kayak de mer permet de transporter un chargement important et est un moyen de transport idéal pour une randonnée en bivouac sur plusieurs jours.

En rivière

Pagayer sur une rivière du Finistère comporte un caractère ludique, puisque les courants ne sont pas forts à l’intérieur du département. Cette activité, qui ne nécessite pas d’effort physique intense, est adaptée à tous. Elle permet d’admirer des paysages sous un autre angle, des villages et des vallées… et de côtoyer au plus près la faune et la flore.

6 idées de balades en canoë kayak, du nord au sud

Avec l’océan à vos pieds, vous pouvez partir d’où bon vous semble pour la demi journée ou la journée, ou simplement pour le plaisir de longer quelques plages durant une heure ou deux, sur les eaux paisibles de la rade de Brest. Les sites à visiter à bord de votre kayak ne manquent pas ; en voici quelques-uns :

Sillonner l’Aber Wrac’h

Le Pays des Abers offre une côte très découpée, bordée de magnifiques plages de sable blanc. Quoi de plus dépaysant qu’une balade oxygénante en kayak à la découverte des petites îles que l’on aperçoit à l’horizon proche (Stagadon, l’île Cézon, l’île aux Américains…) ?

Le tour des îles de la mer d’Iroise

Ouessant, Molène, les Glénans sont également des paradis pour les kayakistes. Vous pouvez en faire le tour à la journée ou alors prévoir votre bivouac et les visiter chacune en prenant votre temps. Avant de vous lancer dans une telle excursion, attention aux courants et à la durée du parcours. Ne surestimez pas vos forces.

Le lac de Guerlédan

Pagayer sur ce magnifique plan d’eau, paisible et calme, offre des points de vue inédits sur un site habituellement fréquenté par les traileurs et les randonneurs. Une manière originale d’appréhender ce lieu mythique.

Les grottes marines de Morgat

Un site grandiose aux eaux turquoises, à l’abri des regards… Embarquez pour un après-midi ou une journée pour pénétrer le secret de ces roches lumineuses. Cette randonnée vous fait d’abord longer le littoral, au pied de hautes falaises surplombées de pins, où vous pouvez observer quelques cormorans nichés dans le creux des rochers. Au passage, profitez-en pour faire une pause plongée, avec un masque, dans les eaux translucides du site de l’île vierge.
En effet, avant de partir, renseignez-vous sur les horaires de marée, le vent et faites attention à la houle à l’intérieur des grottes.

La descente de l’Odet

Le canoë kayak est aussi un excellent moyen de pratiquer le tourisme fluvial, notamment sur l’Odet, une magnifique rivière de 14 km. Vous pouvez l’emprunter à l’extrémité sud de Quimper, et naviguer jusqu’à Bénodet, en fonction de la marée. Cette randonnée au cœur d’une très belle vallée boisée, peut s’effectuer à la demi-journée, sans difficulté. Location et navettes possibles.

La descente de la Laïta

Une randonnée sur les eaux paisibles de cette rivière du sud Finistère vous fera longer la forêt de Carnoët jusqu’aux landes de Saint-Maurice. Ainsi, sur 17 km de méandres, de Quimperlé au port du Pouldu, vous traverserez une grande variété de paysages, bordés de roseaux à certains endroits, de pins et de genêts. Cette randonnée, adaptée aux amateurs, peut vous prendre la demi-journée, ou la journée si vous décidez de vous arrêter pour visiter l’un des petits ports au charme incontournable. Un système de navettes est mis en place au départ de Quimperlé, ainsi qu’un point de location.

En effet, si vous ne possédez pas votre propre matériel, de nombreux points de location jalonnent les sites fréquentés par les kayakistes. Il est possible de réserver des canoës et des Kayaks de 1 à 4 places, pour plus de convivialité.