Aides et entraides jeunes : Les réseaux sur le Finistère

0
60
Aides et entraides jeunes

Aides et entraides jeunes : Les réseaux sur le Finistère. Lorsqu’on vient de se lancer sur le marché du travail ou lorsqu’on est encore étudiant, on dispose souvent d’un budget serré pour concrétiser ses projets. La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreux réseaux d’aide et groupes d’entraide pour vous accompagner dans vos études et vos débuts dans la vie active. Voici un tour d’horizon des principales aides proposées en matière de formation, emploi, logement et transport.

Des interlocuteurs polyvalents

Plusieurs acteurs peuvent répondre gratuitement aux questions que vous vous posez.

Pour tous les jeunes

Le Bureau information jeunesse (BIJ) accueille tous les jeunes gratuitement et répond à leurs questions en matière de logement, de formation, de santé, d’emploi. En effet, il les accompagne dans certaines de leurs démarches comme la recherche d’un stage ou d’un emploi.
La Mission locale accompagne les jeunes de 16 à 25 ans dans les mêmes domaines, avec une expertise plus ciblée en matière d’insertion professionnelle.

Pour les étudiants

Le CROUS a des missions un peu similaires mais il est réservé aux étudiants. Sa mission est d’améliorer les conditions de vie au niveau de la restauration, du logement, mais aussi sur le plan social et culturel.

Les associations étudiantes

L’Alternative pour l’UBO, la Fédé B, les associations des écoles de commerce et des écoles d’ingénieurs… Il existe de nombreuses associations, qui ont obtenu le label UBO, et dont la liste est consultable ici. La plupart des filières sont représentées : Droit, médecine, odontologie, psychologie, AES, Breton, sciences, langues… Ces associations peuvent participer de manière matérielle ou financière à la réalisation de vos projets étudiants.

Les groupes Facebook

Plusieurs groupes d’entraide sont présents sur la toile pour répondre aux questions de cours ou au choix de formations et d’écoles. Plusieurs filières sont représentées : Entraide étudiant(e)s en formation assistant(e) social(e), Entraide étudiants sociologie, L’entraide des étudiants en Droit, Entraide étudiants psycho…

Des aides pour l’emploi et la formation

En effet, différents dispositifs sont proposés pour la formation des jeunes et leur insertion professionnelle.

Aides à la formation

Différentes aides existent que ce soit pour obtenir une qualification et pour effectuer un séjour à l’étranger :

Erasmus + concerne tous les jeunes de 13 à 30 ans, et pas uniquement les étudiants. En savoir plus.

La bourse « jeunes à l’international », dédiée aux étudiants en formation sanitaire et sociale et aux étudiants de BTS et d’IUT, permet de financer un projet de stage ou un séjour d’études à l’étranger.

La B’Mouve – Bretagne Mobilité Ouverture Vers l’Europe – aide de façon plus large les étudiants, mais aussi les jeunes diplômés et les personnels de la filière sanitaire et sociale qui souhaitent réaliser des séjours en Europe dans le cadre de leur formation ou de leur mission.

• La Région Bretagne propose aussi différentes aides à la formation, en particulier pour les formations qualifiantes.

Des soutiens aux projets

Avant de vous lancer dans la vie active, vous avez peut-être besoin de vérifier vos compétences. Mais également de confirmer votre attrait pour un certain domaine d’activité.

Le dispositif ÉLAN (ville de Brest et CAF) soutient les projets des 11-30 ans, jusqu’à 1000 euros, voire 3000 euros. Il concerne les projets dont l’objectif est de dynamiser, d’animer la vie locale, ou de créer du lien social. Il s’agit d’une aide financière mais aussi d’un accompagnement dans l’élaboration de votre projet. Attention, les projets d’études ne sont pas pris en compte.

Autre type de soutien : la plateforme Projets jeunes en Finistère recense une série de projets et les aides auxquelles vous pouvez éventuellement prétendre sur le plan logistique, méthodologique et financier. Par exemple, le Fonds départemental d’aide aux initiatives jeunes (FDAIJ) encourage les initiatives des jeunes de 16 à 28 ans. Il aide dans les domaines sportif, culturel, civique, scientifique, économique et en matière d’environnement et de solidarité.

La Fabrik2.9, l’incubateur de projets de la marque FINISTERE2.9 (la marque à destination des jeunes ayant entre 18 et 30 ans du Crédit Agricole du Finistère). L’objectif de cet incubateur est d’apporter une expertise dans le développement des projets.

Dans le milieu étudiant, d’autres soutiens existent : renseignez-vous auprès du CROUS ou de la Pepse.

Trouver un emploi

Si vous avez besoin de travailler pour financer vos études, le site Jobaviz recense des offres d’emploi compatibles avec vos études. Ainsi, dans le même esprit,  les étudiants disposent de postes réservés au sein de différents services de l’université (bibliothèque, CLOUS…).

Les réseaux des anciens élèves sont utiles pour décrocher des contacts. Cela peut vous permettre d’atteindre votre objectif. Et, ainsi décrocher un emploi ou un stage.

Créer ou reprendre une entreprise

Différentes aides sont possibles selon votre statut, sous la forme de prêt à taux zéro, de subvention, d’exonération de cotisations, de dispense de CFE… De plus, il existe différentes formes d’aides à l’innovation. Voir le récapitulatif.

Des solutions de logement à prix attractif

Les jeunes, étudiants et actifs disposent de plusieurs possibilités d’hébergement adaptées.

Les logements étudiants

Les étudiants disposent de résidences réservées dans différents quartiers des plus grandes villes finistériennes. Plusieurs sites en ont fait leur crédo : logement étudiant, immo jeune… Quant au site LokaviZ, qui dépend du réseau du CNOUS et des CROUS, il propose des logements au loyer accessible, chez des particuliers. Les logements recensés bénéficient du label LokaviZ qui garantit un hébergement décent. Un autre site (hors CROUS) est spécialisé dans le logement étudiant et propose des résidences pour étudiants dans les principaux quartiers, avec possibilité de location et colocation. En effet, quelques grandes écoles comme l’ENSTA, l’IMT, ISEN… louent également des chambres et des studios à leurs élèves.
Pensez aussi à la colocation, qui s’avère aussi une solution peu onéreuse.

Les Foyers de jeunes travailleurs

Ces structures accueillent les jeunes de 18 à 30 ans à qui elles louent des chambres, studios et T2. Ainsi, l’avantage est qu’elles disposent de tous les équipements (TV, internet, cafétéria, laverie) et il est possible de manger sur place.

Les logements sociaux

Si vos ressources sont modestes, vous pouvez aussi déposer une demande de logement social en ligne.

Un seul site pour tout le Finistère : https://www.demandelogement29.fr/imhowebGP29/

La cohabitation intergénérationnelle

Plusieurs dispositifs ou associations proposent de faire cohabiter les générations. Une autre façon de réduire ses dépenses, fondée sur l’entraide. Ainsi, le principe est basé sur l’hébergement quasiment gratuit ou à coût très très modique, moyennant des petits services.
Tiss’âges : un senior met à la disposition d’un jeune adulte une chambre, avec accès salle de bain et cuisine, en échange de temps de loisirs partagés ou de temps de repas… Une façon de rompre l’isolement.
Toit chez moi : un propriétaire loge gratuitement une personne contre de menus services : babysitting, bricolage, petsitting, garde de nuit, soutien scolaire…

Quelles aides pour le loyer ?

Le loyer fait partie des dépenses incontournables chaque mois et réduit considérablement votre budget. N’hésitez pas à solliciter une aide au logement auprès de la CAF. Celle-ci se présente sous différentes formes : APL, ALS, ALF. Vous avez aussi la possibilité de vous faire aider pour la caution ; certains organismes se portent garants pour vous et peuvent faire l’avance à votre place.

Enfin, si vous êtes étudiant, vous pouvez prétendre également à différents types de bourses : bourse sur critères sociaux ou bourse sur critères universitaires. La demande s’effectue via le dossier social étudiant ou DSE qui regroupe les 2 types de bourses et / ou les demandes de logement.

Des astuces pour bien manger sans se ruiner

Ainsi, l’alimentation représente une part conséquente du budget lorsqu’on est étudiant ou quand on vient de s’installer. Voici quelques bons plans pour les petits budgets :

• Créée par les étudiants de la FAGE au niveau national, et située dans les locaux de la faculté des sciences de Brest, l’AGORAé est une épicerie sociale et solidaire qui vend des produits à prix réduits aux étudiants (entre 10 et 20% de leur valeur en grande surface). Ainsi, pour bénéficier d’une aide alimentaire, vous devez compléter un dossier qui tient compte de vos ressources et de votre projet.

Ouvert à tous, le réseau national les Incroyables Comestibles valorise l’agriculture urbaine participative. De ce fait, chacun peut planter des fruits et légumes dans des zones spécifiques de sa ville et mettre ses récoltes en partage. Ainsi, vous pouvez aussi opter pour le jardinage partagé et manger vos propres légumes.

La cantoche : restaurant associatif et solidaire, affiche des tarifs préférentiels pour les étudiants et les personnes à faibles revenus (entre 2 et 4 euros, sur justificatifs). Mais, il est aussi ouvert à tous pour un prix de 10 euros.

• Enfin, il existe différentes applications pour moins gaspiller, moins dépenser et mieux manger.

Des transports accessibles

Vous pouvez également accéder à diverses aides. Pour passer votre permis de conduire. Pour vous déplacer en transport en commun ou en véhicule électrique. Tour d’horizon.

Le permis de conduire moins cher

• Les JEUNES âgés de 15 à 25 ans révolus peuvent profiter du « PERMIS à 1 EURO » PAR JOUR en s’adressant à une auto-école agréée par l’État, qui a initié ce dispositif en partenariat avec les banques et les écoles de conduite. Concrètement, il s’agit d’un prêt à taux zéro : la banque avance la somme nécessaire, L’État paie les intérêts, les mensualités étant limitées à 30 euros, soit 1 euro par jour.

• Certaines auto-écoles, en partie online, offrent des tarifs très attractifs sur le code de la route et le permis de conduire.
• Les auto-écoles sociales proposent des formations au permis B pour les personnes en difficulté : Feu vert mobilité, Mobilité Morlaix.
Une aide forfaitaire de 500 euros est accordée aux apprentis de 18 ans minimum. Les conditions sont qu’ils aient signé leur contrat, et qu’ils soient engagés dans la préparation des épreuves du permis B. Ainsi, la demande doit être effectuée auprès du CFA.

Des réductions sur vos trajets en train

La Région Bretagne a également mis en place, à l’attention des – de 26 ans, des tarifs préférentiels pour les trajets en TER dans toute la Bretagne, avec des billets à 8€ pour les trajets de -150 km et 15€ pour des trajets de +150 km. Quant à la SNCF, elle propose, entre autres, la Carte Avantage jeune grâce à laquelle vous profitez d’au moins 30 % de réduction sur vos voyages en train, pour 49 € par an.

Enfin, la Carte jeunes européenne, accessible aux 12-30 ans pour un prix de 10 à 13 €, offre des réductions sur les billets de train, certains trajets de bus, des hébergements, ainsi qu’une palette de loisirs, dans 38 pays d’Europe.

Des aides pour les stagiaires et les salariés

Vous êtes salariés? L’employeur doit obligatoirement prendre en charge 50 % du montant de votre abonnement à un service de transports publics. Les transports concerné sont les suviants : SNCF, RATP, compagnie de bus locale, service public de location de vélos. De ce fait, les personnes qui suivent une formation en alternance et les stagiaires bénéficie de cette aide.

Les garages solidaires

En effet, si vous possédez une voiture, là aussi vous pouvez réduire les frais inhérents à son entretien. Pour cela, il vous faudra réaliser vous-même les réparations nécessaires. Pour ce faire, il existe plusieurs garages solidaires, Self méca concept (ouvert à tous), la caisse à clous (sous conditions de ressources), où vous trouverez du matériel à louer pour, par exemple, faire vous-même votre vidange, ainsi qu’une personne pour vous conseiller ou, si vous le souhaitez, pour effectuer les travaux à votre place. De ce fait, le libre service supprime le coût de la main d’œuvre.

Enfin, si vous faites l’achat d’une voiture électrique ou d’un vélo électrique, vous pouvez bénéficier du bonus écologique.

Ainsi, si vous parvenez à bénéficier de ces quelques aides, vos fins de mois s’en trouveront facilitées. Ainsi, vous pourrez vous concentrer pleinement sur l’essentiel : vos projets !