Faire du vélo dans le Finistère : les balades incontournables

0
777

Envie de vacances ? Ou tout simplement de partir une journée ou un après-midi ? Le vélo est une façon d’associer l’utile à l’agréable, de faire du sport à son rythme et de s’oxygéner, tout en découvrant de charmants coins de nature. Ainsi, le département du Finistère regorge de sentiers et de chemins de campagne, de voies vertes, de passages en sous-bois. En effet, le cycliste qui sommeille en chacun de nous pourra trouver de quoi s’accomplir en traversant des paysages verdoyants et authentiques, entre terre et mer. Quel que soit votre deux roues,Vélo de route, vélo électrique, VTC ou VTT, vous trouverez votre bonheur parmi les nombreux circuits du Finistère. Voici quelques balades à ne pas manquer.

Des voies vertes et des véloroutes pour toutes les jambes

• En effet, avec 18 voies vertes dans le Finistère (de 12 km à 128 km), il y en a pour tous les goûts, du randonneur amateur au cycliste accompli. Idéales pour des balades tranquilles, les voies vertes, construites sur d’anciennes voies ferrées, font partie des circuits les plus faciles à pratiquer, souvent plats, recouverts de bitume, d’enrobé lisse, ou au sol stabilisé. Arborées, elles permettent de profiter des bienfaits de la nature, sur des chemins sécurisés, à l’écart du trafic automobile.

Le Tro vélo en Pays de Lesneven – Côte des Légendes représente une autre façon d’arpenter cette partie du département, appelée aussi le pays Pagan. Ainsi, grâce à un audio guide disponible à l’office de tourisme, la balade, sans difficulté, est commentée à différents endroits typiques. Sur cet itinéraire, on y découvre les spécificités du patrimoine et de la langue avec des reportages, comptines, interviews sur l’histoire des métiers etc. en effet, un premier circuit balisé de 25 km traverse Plounéour, Brignogan, Ménéham, Kerlouan, et un second circuit de 19 et/ou 13 km mène de Guissény à Kerlouan.

• Différents parcours sont aussi empruntables à vélo dans le Pays des Abers. Voies vertes et circuits balisés très accessibles vous permettront de découvrir le littoral, les vallées des moulins, les chapelles.

• Les Monts d’Arrée et leurs sentiers escarpés sont un véritable terrain de jeux pour les sportifs. Ainsi, des parcours sont cependant accessibles aux vélos à assistance électrique et aux VTC : le circuit de l’Abbaye (18 km), le circuit des maisons de tisserands (26 km) et le circuit du loup (45 km). Ainsi, en traversant des paysages parfois arides et vallonnés, vous pourrez vous imprégner de la richesse patrimoniale de ce coin atypique.

Des balades spéciales VAE

Si vous souhaitez vous balader sans vous fatiguer et profiter uniquement du paysage, il existe des itinéraires « dédiés » au vélo à assistance électrique. En effet, au cœur du parc naturel régional d’Armorique, vous pouvez ainsi sillonner les méandres de l’Aulne maritime, de Rosnoën à Landévennec, ou encore randonner non loin des falaises découpées du cap de la Chèvre, en presqu’île de Crozon.

« La littorale à vélo » : pour sillonner la Bretagne du nord au sud

Un itinéraire cyclable est en cours d’élaboration tout le long du littoral breton. Il sera plus ou moins près des grèves et des plages. Il s’agit de la Voie 5 Bretagne, appelée “La Littorale à vélo”, qui part de Roscoff pour aller jusqu’à Saint-Nazaire. Actuellement, quelques portions sont aménagées, principalement sur petites routes, avec une alternance de voies sécurisées et de voies partagées. Ainsi, si vous optez pour une semaine de vacances à vélo, des hébergements sont situés à moins de 5 km de l’itinéraire principal.

Les portions aménagées :

Lampaul-Plouarzel et Plougastel-Daoulas (64 km)
Vous longez la côte de la mer d’Iroise en passant par Le Conquet, la pointe Saint-Mathieu, jusqu’à Brest, puis Plougastel-Daoulas.
Roscoff / Goulven (44,54 km)
Sur cet itinéraire des paysages très divers défilent devant les yeux : criques, chaos granitiques, champs cultivés, villages de pierre…
Goulven / Lampaul-Ploudalmézeau (95 km en bord de mer)
De plus, découvrez la côte des Légendes et son paysage maritime, en passant par le très pittoresque village de chaumières de Ménéham.

Plogoff / Audierne (21 km) / Bénodet (54 km)
De la pointe du Raz à Bénodet, vous sillonnez la côte bretonne et ses paysages authentiques. La baie d’Audierne, le phare de Penmarc’h, les ports de pêche du pays Bigouden ou la station balnéaire de Bénodet. De plus, des sites mégalithiques sont visibles le long de ce parcours.

Faire du vélo dans le FinistèreLa Vélodyssée : de Roscoff à Carhaix

La plus longue véloroute française (1400 km), entièrement balisée, traverse la Bretagne et longe l’Atlantique jusqu’au pays Basque. Pour la partie finistérienne, elle couvre 70 km entre le pays Léonard, les Monts d’Arrée et Carhaix.
Cette balade offre des paysages maritimes incontournables au départ de la cité corsaire de Roscoff. Elle vous permet d’admirer des champs à perte de vue aux alentours de Saint-Pol-de-Léon, jusqu’à Morlaix et son célèbre viaduc. En effet, elle se poursuit dans les Monts d’Arrée et la mythique forêt d’Huelgoat, puis à Carhaix.

Le canal de Nantes à Brest

En effet, le chemin de halage du canal de Nantes à Brest, qui s’étend sur 360 km, traverse Redon et la Vilaine, la vallée de l’Isac vers Nantes, et celle de l’Oust vers Brest. Pour le parcourir dans sa totalité, il vous faudra environ une semaine à un rythme tranquille. Si vous vous arrêtez pour profiter des 238 écluses et des escales au cœur de villages pittoresques. Bon à savoir : si vous restez dans le Finistère, randonner sur la portion entre Châteaulin et Carhaix est pratique car elle est desservie par un car qui pourra transporter votre vélo.

Transportez votre vélo

Ainsi, si vous optez pour des vacances à vélo sans faire de boucle, ou que vous partez assez loin, vous pouvez également prendre le car avec votre vélo. En effet, l’été, certains cars, équipés de racks à l’arrière, peuvent embarquer votre monture. Consultez la carte des points d’embarquement vélos du Finistère. En effet, des lignes de TER vous permettent aussi de transporter gratuitement votre vélo.

Des sentiers VTT balisés pour les plus sportifs

Une autre manière de découvrir le département, plus sportive, consiste à sillonner les sentiers en sous-bois et les chemins de campagne. Ainsi, vous suivrez les itinéraires balisés pour les VTT. Les bases et espaces VTT sont des lieux d’information pour tout connaître sur les circuits dédiés au VTT :

• Presqu’île de Crozon et du Porzay / Ménez Hom : la base
• la Vallée de l’Odet / Quimper : la base
• Monts d’Arrée / Montagnes Noires : la base
• Ouest Cornouaille, Pays Bigouden – Cap Sizun – Pays de Douarnenez : la base

• Iroise : l’espace VTT
• Morlaix – Monts d’Arrée : l’espace VTT
• Cornouaille : l’espace VTT
Egalement, la fédération FFC propose aussi des circuits dans le Finistère :
• 12 parcours dans les Monts d’Arrée et Morlaix
• 18 parcours en pays d’Iroise, téléchargeables ici.
• 43 parcours en Bretagne sud, Lorient et Quimperlé

En effet, une carte des boucles VTT dans le sud Finistère recense également des circuits de différentes longueurs, classés par degrés de difficulté.

Faire du vélo dans le Finistère : Les préparatifs indispensables

Avant de partir, quelques précautions s’imposent. Vérifiez que vos pneus sont bien gonflés, que vous êtes bien visible. Portez des vêtements ou du matériel réfléchissant et ayez un bon éclairage si vous risquez de rouler en nocturne. Emportez avec vous le matériel de réparation nécessaire. En cas de crevaison : une pompe, des rustines, une jante de rechange ou une bombe anti-crevaison, des clés à laine. Pour votre confort, prenez une gourde, prévoyez un vêtement de pluie, et n’oubliez pas votre casque.

En effet, il existe donc plusieurs façons de découvrir ou redécouvrir le Finistère. En mode balade touristique ou en mode sportif, à la demi-journée ou pour les vacances, seul, entre amis ou en famille. Peu importe votre rythme, l’essentiel est de prendre du plaisir et de savourer la diversité des points de vue finistériens.

 

Faire du vélo dans le Finistère : Découvrir les paysages de notre département.