JENNY & THE MEXICATS - Une rencontre au bout du monde - FINISTERE 2.9

JENNY & THE MEXICATS – Une rencontre au bout du monde

EAGLE EYE CHERRY – Une rencontre au bout du monde
3 août 2019
Tout afficher

FINISTERE 2.9 : Pouvez-vous décrire votre musique en quelques mots ?

Jenny : Nous sommes un groupe de musique dont les membres viennent de régions anglaises & latines. C’est pourquoi, on peut dire de notre musique qu’elle s’inspire de ces deux styles. Chacun joue de son instrument et apporte sa contribution au morceau : basiste, cajon, trompette et guitare de flamenco. Notre but commun est de proposer une musique qui donne envie de danser et de passer un moment convivial.

FINISTERE 2.9 : Quelles sont vos inspirations ?

Jenny : Chaque membre du groupe a des inspirations complètement différentes et c’est ce qui fait notre force et nous rend aussi unique. Par exemple, Pantera aime le métal, le flamenco et le punk-rock. Dans mon cas j’adore le rnb, le reggae ou encore le jazz. Icho aime les musiques latines et l’univers rockabilly. 

FINISTERE 2.9 : Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Jenny : L’histoire est longue, je prends ma respiration et je vous la raconte ! *rire* Non, en vérité, l’histoire est assez sordide… On s’est rencontré en 2008 lors d’un événement : Icho et Pantera étaient dans l’organisation et je me suis coupé l’orteil. Je suis allée les voir pour leur demander un pansement et c’est comme ça que nous avons commencé à parler ! Ensuite, je suis allée à Madrid et c’est là que tout a commencé…

FINISTERE 2.9 : Quelles sont les valeurs que vous souhaitez défendre ? 

Icho : Nous n’avons pas de valeur de rébellion dans nos musiques. Nous voulons proposer des musiques festives qui prônent la liberté. 

Jenny : on écrit nos propres chansons donc on ne réfléchit pas à un thème lorsqu’on le fait.

Pantera : Oui c’est vrai. Je pense que la musique est une certaine forme de langage. Elle permet de s’exprimer sur ce qu’on ressent à un instant T et de le partager. Nous pouvons écrire sur des sujets plus ou moins drôles qui nous tiennent à coeur mais il n’y a pas de ligne directrice imposée. 

FINISTERE 2.9 : Avec qui aimeriez-vous collaborer ?

Icho : On collabore déjà avec de nombreuses personnes : que ce soit sur les festivals ou concerts, l’équipe est souvent différente. On est déjà amené à rencontrer du monde. On aime énormément cela et c’est quelque chose de très inspirant. Par exemple, hier nous étions en Suisse et aujourd’hui nous sommes ici, et nous allons apprendre à travailler avec de nouvelles équipes !

Jenny : Moi j’aimerais beaucoup chanter avec Paolo Nutini, un chanteur écossais. Sa musique est enivrante. 

FINISTERE 2.9 : Quel est votre meilleur souvenir sur scène ? 

Pantera : Aujourd’hui évidemment ! *rire*

Icho : ça fait 11 ans qu’on voyage énormément. Chaque voyage nous apporte de nombreux souvenirs et une certaine ouverture d’esprit. 

Jenny : Nous avons fait un concert un week-end en Suisse. J’avais adoré. On avait été surpris devant la gentillesse des personnes et le décor était magnifique. La lumière se reflétait sur un gigantesque lac, c’était magique.

Icho : C’est vrai que la chose la plus impressionnante c’est de connaître le pays où on va. On est souvent étonné de la différence entre l’image qu’on se faisait d’un pays et la réalité. Par exemple pour la France, on a souvent l’image de Paris mais ici ce n’est pas du tout la même chose.

FINISTERE 2.9 : En parlant de scène, quelles sont vos prochaines dates ?

Icho : Nous faisons surtout des dates en Espagne. Nous allons aussi faire un petit tour aux USA et nous serons à Paris en Octobre.

Pantera : C’est notre première fois en France d’ailleurs ! Nous sommes ravis de pouvoir revenir.

Jenny : Moi j’étais déjà allé en France plusieurs fois. Petite, je passais mes été à Montpellier, c’est vraiment un endroit que j’adore !

FINISTERE 2.9 : Que pensez-vous du festival du BDM jusqu’à présent ? Et que pensez-vous de la région? 

Pantera : Les gens ici sont particulièrement polis. Je ne parle pas forcément que des membres de l’organisation que nous côtoyons mais même le public l’est. On voit bien, les personnes sont sensibles à l’environnement et le festival prévoit tout ce qu’il faut pour conserver cela. 

Icho : C’est vrai que ça nous a beaucoup étonné ! D’habitude en festival, les poubelles trainent un peu partout et les gens font parfois un peu n’importe quoi. Ici, ils respectent les règles et les autres et ça fait du bien.

Jenny : J’ai adoré l’accueil qu’on a eu et la nourriture française !! On a mangé des toasts au saumon, des huitres etc… La nourriture française est à tomber par terre !

Pantera : C’est vrai que la nourriture française c’est quelque chose !

FINISTERE 2.9 : Si vous deviez donner un conseil à un jeune qui rêve de se lancer ?

Icho : Fais des erreurs ! Les erreurs sont inévitables et elles apprennent beaucoup.

Jenny : Il faut croire en soi et ne pas écouter ce qui te diront que ton travail est mauvais.

Pantera : N’abandonne jamais. Des fois on peut avoir des pannes d’inspirations etc… Mais c’est normal et il ne faut pas baisser les bras !

FINISTERE 2.9 : Quels sont vos projets futurs ?

Jenny : Nous allons sortir un nouvel album et nous le présenterons à Paris. D’ailleurs, si vous vous y rendez vous pourrez le découvrir ! Nous allons faire quelques vidéos teasing sur Youtube et sur nos réseaux alors n’hésitez pas à aller voir..!

Aliquam dolor luctus in felis ut dolor.