Du Conquet à l’Aber Wrac’h, en passant par l’île Vierge

385
Le Conquet l'Aber Wrach Wrac'h

Prenez l’air du large ! Quoi de plus unique que de démarrer un périple en partant du bout du monde ? Vivez une expérience iodée décoiffante au départ de la pointe Saint-Mathieu, direction le Conquet, pour rejoindre la côte découpée du pays des Abers (l’Aber Wrac’h).

Depuis la pointe Saint-Mathieu, à l’extrême ouest de l’hexagone, où s’érige un phare haut de 37 m, il est possible de rejoindre le Conquet par le sentier côtier, en laissant sur sa gauche la petite île de Béniguet.

En balade au Conquet

Cela vaut la peine de s’y attarder. Cet adorable petit village possède d’anciennes maisons en pierre datant du XVe au XVIIe siècle. Vous pourrez parcourir ses ruelles pentues.  Plusieurs fois assiégée par les Anglais, et ravagée en 1558, la ville a conservé quelques traces de son passé tumultueux et de la présence ennemie, avec quelques maisons fortes comme « la maison des Anglais » et la maison des seigneurs, ainsi que des maisons d’armateurs et des maisons de pêcheurs sur le quai du Drellac’h.

Vers Molène et Ouessant

Le Conquet ne serait rien sans son petit port de caractère, où se croisent des bateaux de pêcheurs aux couleurs chatoyantes. C’est aussi de là que partent les navettes pour aller à Molène et à Ouessant. Mieux vaut choisir de bonnes conditions météorologiques pour s’y rendre ! Car en effet, « Qui voit Molène voit sa peine, qui voit Ouessant voit son sang »… Ce dicton traduit à quel point les conditions de navigation peuvent être difficiles en mer d’Iroise.

En traversant à pied le pont qui réunit le port à la rive droite, on parvient à la presqu’île de Kermorvan, avec ses dunes sauvages et préservées, comme un promontoire sur la mer d’Iroise. Située entre la ria du Conquet et l’anse des Blancs Sablons, cette presqu’île a toujours représenté un lieu stratégique en période de conflit. En longeant jusqu’au bout la première partie du chemin balisé, vous arriverez face à un îlot sur lequel se dresse le fort de l’Ilette, datant du XIXe siècle. Plus loin, quelques blockhaus témoignent de la présence des Allemands sur la presqu’île. On y trouve également des traces du Néolithique avec la présence de plusieurs mégalithes. Puis, le phare de Kermorvan et son fort, similaire à celui de l’Ilette, se dressent sur la droite.

Plage des Blancs sablons

À côté, l’immense plage des Blancs sablons, étendue de sable fin de 2,5 km à marée basse, laisse suffisamment de place à chacun pour y poser sa serviette. Elle est réputée pour ses vagues et son orientation nord-ouest. C’est la plus longue plage du pays d’Iroise est aussi un paradis pour les surfeurs et parapentistes. Elle attire également les amateurs de longe-côte, et, pendant les grandes marées, de nombreux adeptes de la pêche à pied.

Poursuivez votre balade jusqu’à la commune de Plouarzel, où la pointe du Corsen déchire l’océan, avec un point de vue à couper le souffle. C’est là que se trouve aussi le CROSS Corsen, chargé de la sécurité navale de la pointe bretonne. Il vient au secours des bateaux en difficulté.

À voir

Les amateurs d’archéologie et d’histoire trouveront ici et là un certain nombre de mégalithes :  menhir de Kerloas, menhirs de Kergadiou, mégalithes du Guilliguy, site médiéval d’Iliz Koz,

En passant à Brélès, le Château de Kergroadez et ses jardins sont également une attraction. De nombreuses animations y sont proposées régulièrement, comme des murder parties géantes. Ambiance garantie !

Le pays des Abers

En suivant le littoral, vous ne pouvez manquer les dunes de Corn ar Gazel à Saint-Pabu, à l’entrée de l’Aber Benoît, qui offrent une vue exceptionnelle sur les eaux turquoise de la mer d’Iroise et laissent apercevoir, en face, la presqu’île de Sainte-Marguerite. Les dunes de Sainte-Marguerite sont également l’occasion de contempler de magnifiques paysages dunaires préservés, parsemés d’oyats, tout en longeant la mer.

Le pays des Abers est connu pour l’Aber Wrac’h et l’Aber Benoît, d’anciennes vallées côtières, des rias bercées par le rythme des marées, à 25 km de Brest. L’Aber Wrac’h, sur la commune de Landéda, est aussi un havre de paix pour les navigateurs rompus.

Vous pouvez parcourir l’estran en partant de l’Aber Benoît, aux paysages sauvages. Vous passerez par l’Aber Wrac’h, avant de rejoindre l’île Vierge au large de Plouguerneau. Par grandes marées, la traversée à pied est possible jusqu’à l’île Stagadon ou l’île Vierge. Renseignez-vous à l’office de tourisme et n’oubliez pas vos bottes.

L’île Vierge

Située à 1,5 km au large de Plouguerneau, cette petite île de 6 hectares est classée Natura 2000. Elle abrite une flore sensible et de nombreux goélands. De plus, la plupart de ses ouvrages sont classés monuments historiques (môle, cale, enclos, vieux phare). Lîle Vierge est surtout réputée pour son phare, le plus haut d’Europe avec 82,50 m et 365 marches. L’île compte en réalité un deuxième phare, à proximité, plus petit et aussi plus ancien, haut de 33 m.

Avec la transformation des anciens logements des gardiens de phare en gîte, il est possible désormais d’y passer un week-end. Vous serez isolé du continent, en bénéficiant des équipements offerts par les énergies naturelles renouvelables. Un cadre idyllique au milieu des éléments marins.

À faire : à vélo, à pied, sur l’eau

 Une autre manière de découvrir le coin est de partir avec son vélo. En effet, le pays des Abers est particulièrement adapté aux deux roues depuis la mise en place de la véloroute. Cet itinéraire, long de 33 km, emprunte l’ancien trajet du « train-patates ». Il permet de rejoindre le port de l’Aber Wrac’h en partant de Gouesnou. Il emprunte des chemins de campagne avec peu de dénivelé. Un autre itinéraire relie Plabennec à Lesneven, en passant par le Drennec.

Différents circuits de randonnée, « les Rand’Abers », balisés et accessibles à tous, sont également proposés pour arpenter le pays.

Trail de l’Aber Benoît, trail de l’Aber Wrac’h… le pays des Abers est également mis en valeur à travers la course à pied. Traversée de sous-bois, passage dans l’eau, vase… Le trail de l’Aber Wrac’h réunit de nombreux coureurs sur plusieurs distances et affiche complet chaque année.

Sports nautiques

Optez pour une balade en kayak pour découvrir les deux Abers et vous approcher ainsi des nombreux îlots du coin : île Wrac’h, île d’Her, fort Cézon, île Stagadon.

Le club de voile de Landéda, à l’Aber Wrac’h, propose différentes activités nautiques, comme la voile, le kayak, le stand up paddle… ainsi que la possibilité d’embarquer pour une balade à bord d’un vieux gréement.

Si vous êtes plutôt un adepte de la marche. Alors, vous pouvez louer une combinaison pour une séance de longe-côte sur la magnifique plage de Sainte-Marguerite.

De quoi en prendre plein les yeux !

Article précédentSurvivre en hiver – Le pack parfait
Article suivantLes bons réflexes pour se prémunir des arnaques à l’étranger