Précarité Menstru’elle – Lycéennes engagées pour la cause des femmes

51
Précarité Menstru'elle

Précarité Menstru’elle défend l’accessibilité aux protections périodiques.

L’objectif de l’association est de venir en aide aux femmes dans le besoin. Il est important pour chacune d’entre elles d’avoir une hygiène saine. Pourquoi l’accessibilité aux papiers toilettes dans les lieux publics est une banalité alors que les protections périodiques ne le sont pas. Pourtant, cela reste un besoin essentiel pour les femmes car c’est ni plus ni moins dans leur cycle de vie. Alors, pourquoi ne pas installer des distributeurs dans les lycées, lieux publics, … ?

Le milieu associatif : plus qu’un loisir, une véritable vocation !

L’association Précarité Menstru’elle a vu le jour en octobre 2019. Créée par Marie Zoé Le Goff, Marion Laurençon, Garance Le Bouёdec et Margot Perrot, élèves en terminale au Likes à Quimper, suite à un travail scolaire. Les créatrices étant parties aux 4 coins de la France pour leurs études, de nouvelles bénévoles sont arrivées.

Cette année, la présidente Camille Mathis-Aide est accompagnée de deux étudiantes : Daphné Salou et Océane Leblainvaux.

Selon elles, il est essentiel de s’engager pour la société. Elles sont sensibles aux inégalités économiques et sociales que subissent les femmes d’aujourd’hui.

Les filles s’organisent entre l’association et leurs études pour mener leurs actions et défendre la cause des femmes.

Solidarité, égalité, liberté et ouverture d’esprit : des valeurs humaines.

Selon Camille Mathis-Aide, la présidente : « Chaque être est unique, il faut accepter les différences de chacun, ne pas repousser l’autre et garder l’esprit ouvert. Dans certains pays, une femme qui a ses règles est considérée comme impure et subit une exclusion sociale et des interdictions. »

Il est important de lutter chaque jour contre les inégalités et la discrimination qui touchent notre société. Cela n’est pas normal, qu’aujourd’hui, une jeune fille ne puisse pas aller en cours car elle n’a pas l’argent pour s’acheter des protections hygiéniques. Il faut rester solidaires et s’entraider pour que toutes les femmes soient libres et égales.

Les actions menées pour défendre la cause des femmes

L’association mène plusieurs actions pour lutter contre la précarité menstruelle :

  • La distribution de tracts dans les rues pour faire connaître l’association, pour démocratiser les règles et communiquer sur un fait réel : la précarité féminine.
  • L’installation de distributeurs dans les lieux
  • Récolte de protections hygiéniques à l’entrée des grandes surfaces
  • Distribution de protections auprès des associations

Cette année, l’association Précarité Menstru’elle a distribuée 1400 protections en faveur des Restos du cœur. Un symbole de fierté pour les étudiantes qui ont atteint leur objectif d’intervenir et d’aider de grandes structures.

Précarité Menstru'elle

Précarité Menstru’elle tend à se développer dans le Finistère et à l’international.

Les filles veulent étendre l’association sur d’autres zones du Finistère. Elles pensent par exemple à Brest comme première destination. Elles ont aussi pour projet d’intervenir dans un pays étranger, comme le Brésil ou la Chine pour aller y distribuer des protections.

Question de la fin :  Que pensez-vous de l’Ecosse qui a rendu les protections périodiques gratuites ?

” Nous sommes super contentes d’avoir enfin une reconnaissance ! C’est une véritable avancée sur le sujet, même si ce n’est pas chez nous. Cela reste un point de départ pour que les autres pays essayent de s’en inspirer. Monsieur Macron a notamment fait une déclaration à ce sujet et il mettra en place prochainement des mesures pour lutter contre la précarité menstruelle en France. Affaire à suivre … “.

Pour soutenir Précarité Menstru’elle et faire un don veuillez cliquer ici.

Pour suivre l’association sur les réseaux sociaux cliquez ici.