Endo Closet, la boutique de prêt-à-porter adapté à l’endométriose

1743

Le parcours d’une jeune femme et d’une jeune entrepreneuse atteinte d’endométriose

Finistérienne, Coline Le Boulaire a 28 ans et a été diagnostiquée comme atteinte de la maladie d’endométriose en 2016. Aucun médecin ne la croyait jusqu’au jour où le diagnostic a été posé. C’est pour aider toutes les femmes atteintes de cette maladie, pour les aider à s’assumer et à retrouver leur féminité que Coline a décidé d’agir.

Après des études en Esthétique plutôt difficiles en raison de sa maladie, Coline a décidé de se reconvertir dans le domaine de la gestion et de monter sa propre entreprise Endo Closet.

Endo Closet, une réponse à toutes ces femmes

Après son diagnostic, Coline a eu du mal à accepter son nouveau corps. Les boutiques de prêt-à-porter existantes ne proposent pas de vêtements adaptés à cette maladie et donc à cette morphologie. Coline ne voyait que son ventre et beaucoup de femmes atteintes d’endométriose étaient dans la même situation. « Aucune femme atteinte d’endométriose ne devrait être contrainte d’acheter des vêtements de femmes enceintes pour se sentir bien dans son corps. »

Ainsi, Coline a compris qu’il y avait une réelle demande de toutes ces femmes et cette absence d’offre l’a poussée à lancer sa boutique en ligne. Endo Closet a vu le jour en octobre 2020.

La création d’une boutique en ligne aux valeurs fortes

C’est donc accompagnée par sa famille que Coline a créé sa boutique en ligne de prêt-à-porter. Sa famille a toujours été à l’écoute, l’a toujours soutenu, et l’a beaucoup encouragée dans cette nouvelle aventure. Coline a voulu créer une marque qui lui ressemble. Endo Closet s’appuie sur des valeurs fortes : l’humain, l’entraide et la bienveillance.

Aujourd’hui, Coline essaye, valide et coordonne chaque tâche pour proposer à sa clientèle des vêtements tendance qui souligneront parfaitement les morphologies.

Endo Closet, une marque en devenir

Personne sur le marché ne propose une boutique adaptée à ces femmes atteintes d’endométriose. Très contente de l’accueil au lancement, aujourd’hui Coline vend ses vêtements à des clientes de toute la France. Ses clientes lui témoignent une grande reconnaissance et expriment qu’elles ont de nouveau pu porter des vêtements qu’elles ne mettaient plus. Désormais, elles peuvent montrer leur féminité, retrouver ce goût du shopping et de se faire jolies. Coline est heureuse mais ne s’attendait pas à autant de bienveillance et de retours positifs.

L’endométriose, une maladie qui demande à être reconnue

1 femme sur 10 est touchée par cette maladie. Cela concerne donc entre 2,1 et 4,2 millions de femmes en France. Coline souligne le fait qu’il faut parler de l’endométriose. Il faut écouter les personnes qui en souffrent et ne pas faire de ce sujet un tabou. Même si la maladie est invisible, cela reste un handicap au quotidien. Toutefois, les mentalités évoluent, les choses changent et la nouvelle génération qui arrive est plus ouverte et plus avertie que les précédentes.

La citation de la fin …

“Souvenez-vous de toujours regarder en haut vers les étoiles, et pas en bas vers vos pieds. Essayez de comprendre ce que vous voyez et ce qui fait que l’univers existe. Soyez curieux. Et quelles que soient les difficultés de l’existence, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire, et que vous pouvez réussir.” Stephen Hawking

On souhaite à Coline de continuer cette belle aventure et qu’Endo Closet aide de plus en plus de femmes à s’accepter et à retrouver leur féminité.