Services à la personne : les formations en Finistère

0
12
Services à la personne

Services à la personne : les formations en Finistère. Dans un contexte de vieillissement de la population, où les politiques sociales favorisent la prise en charge et le maintien des personnes à domicile, le secteur des services à la personne (SAP) poursuit son essor. Le secteur, pourvoyeur d’emplois, regroupe différents domaines d’intervention. L’aide à la vie quotidienne, L’aide aux personnes âgées ou dépendantes. Et aussi, l’aide aux enfants. Parce que prodiguer un accompagnement adapté nécessite une expertise, il existe un large éventail de formations.

Les services à la personne : un secteur qui recrute

Selon une enquête Pôle emploi de 2020 sur les besoins en main-d’œuvre, les aides à domicile, les agents d’entretien des locaux et les aides-soignant(e)s font partie des métiers les plus recherchés.

Parmi les principaux employeurs, les associations, les organismes publics et les entreprises prestataires sont de plus en plus nombreux. Mais les particuliers restent malgré tout majoritaires. Ainsi, l’environnement de travail varie entre les institutions (hôpital, EHPAD), les associations, les organisme de services à la personne, et le plus souvent le domicile.

Sur le marché de l’emploi, les offres sont assez nombreuses. Les contrats sont souvent précaires car beaucoup à temps partiel et avec une faible rémunération. Le secteur des SAP souffre donc d’un déficit d’attractivité qui engendre des difficultés de recrutement. Pourtant, les besoins à pourvoir sont importants et des possibilités d’évolution existent.

Différentes catégories de métiers

Officiellement, seules 26 activités du SAP sont recensées dans le Code du travail. Celles-ci permettent aux organismes de services à la personne employant des salariés de bénéficier d’un agrément, et d’avantages sociaux et fiscaux. Cependant, le service à la personne couvre un spectre très large de métiers, dont certains se situent à la frontière de l’éducatif et du soin, comme l’aide médico-psychologique (AMP)…

On peut distinguer différentes catégories d’emplois :

  • Les métiers de l’accompagnement de la famille et des personnes vulnérables (auxiliaire de vie sociale, garde d’enfants, aide médico-psychologique…).
  • Les métiers de la vie quotidienne et des services domestiques (agent d’entretien et de petits travaux, aide-ménagèr(e)…).
  • Et les métiers de direction et d’encadrement (directeur(trice) de structure, responsable de secteur ou de service…).

Ainsi, les métiers du service concernent différents types de bénéficiaires. Des personnes âgées, malades, handicapées, en convalescence Mais aussi des familles, pour des interventions dites « de confort » comme le ménage, le repassage, le jardinage, la préparation ou le portage de repas, l’assistance informatique.

Avantages et inconvénients

Le secteur des SAP se distingue avec des métiers très spécifiques et des conditions de travail particulières. Certaines présentent des avantages comme le fait de travailler seul(e) à domicile. Cela permet de la souplesse d’organisation, l’autonomie, la prise de responsabilités, ou encore la diversité des missions, selon les particuliers chez qui l’on intervient.

Des inconvénients, surtout pour les aides à domicile, sont aussi à mentionner. La faible rémunération. La solitude pour assumer certaines situations. Les nombreux déplacements. La précarité malgré les CDI car souvent à temps partiel. L’amplitude horaire. Les horaires atypiques. Le cumul fréquent de plusieurs emplois pour parvenir à un temps plein.

Pour pourvoir à la diversité des métiers, il existe également une palette étendue de formations.

Zoom sur les formations

Niveau 3

Titre professionnel d’assistant(e) de vie aux familles, ADVF, en alternance, à l’AFPA de Brest et en contrat de professionnalisation, au Greta de Brest, Morlaix, Carhaix, Quimper, à la MFR de Poullan sur mer.

Titre professionnel agent d’accompagnement auprès d’adultes dépendants, en contrat de professionnalisation, au Greta de Brest, Morlaix, Carhaix, Quimper.

Diplôme d’État Accompagnant Éducatif et Social, DEAES, au Greta de Morlaix et au CLPS de Quimper, ainsi qu’à l’ITES de Brest, Carhaix, Quimper.
Diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social, spécialité accompagnement de la vie à domicile, DEAES, Lycée Sainte-Élisabeth, à Douarnenez
Le Diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture, à l’IRFSS de Brest.
CAP Agent Technique en Milieu Familial et Collectif, lycée Sainte-Élisabeth, à Douarnenez.
CAP Accompagnant éducatif petite enfance, AEPE, au CLPS, à Brest, Carhaix, Landivisiau, Quimper, à l’IRSS à Brest, au Lycée le Porsmeur à Morlaix. ou à la MFR de Plounévez-Lochrist.
Le CAP agricole services aux personnes et vente en milieu rural (SAPVER), MFR de Saint-Renan, ou MFR de Poullan sur mer.

Niveau 4

Bac pro services aux personnes et aux territoires, (SAPAT), en alternance, à la MFREO à Poullan sur Mer, à la MFR de Pleyben, ou à la MFR de Plounévez-Lochrist.

Bac pro accompagnement soins et services à la personne, option structure, (ASSP), lycée Dupuy de Lôme à Brest, lycée Sainte-Élisabeth, à Douarnenez.

Le Bac pro accompagnement soins et services à la personne, option domicile ou option structure, lycée le Porsmeur à Morlaix, lycée Fénelon à Brest.

Le Bac pro animation enfance et personnes âgées, lycée le Porsmeur à Morlaix.

Diplôme d’État de technicien de l’intervention sociale et familiale (DETISF), lycée Fénelon à Brest.

Niveau 5

BTS Services et prestations des secteurs sanitaire et social SP3S, au Greta de Morlaix ou au Lycée Dupuy de Lôme à Brest.
Titre professionnel Responsable de secteur services à la personne, à Askoria, à Morlaix.

BTS économie sociale familiale, ESF, au lycée Chaptal à Quimper, au lycée Fénelon à Brest.

[1]Le décret n° 2019-14 du 8 janvier 2019 définit un nouveau cadre pour les certifications professionnelles, avec huit niveaux (de 1 à 8, du niveau le moins élevé au niveau le plus élevé), destiné à remplacer la  classification antérieure en cinq niveaux (de I à V, du niveau le plus élevé au niveau le moins élevé). Exemples : CAP (niveau 3), Bac (niveau 4), BTS (niveau 5)…

Niveau 6

Licence Professionnelle mention Interventions sociales : Accompagnement de publics spécifiques Parcours Responsables d’actions gérontologiques, à l’université de Bretagne occidentale

Licence Sciences sanitaires et sociales, à l’université de Bretagne occidentale.

Niveau 7

Master Direction et Responsabilité de Services et de Projets : Enfance-Famille, à l’université de Bretagne occidentale.

Une poursuite d’études est possible vers un master spécialisé. Dans l’intervention sociale, dans le secteur éducatif ou vers une formation d’aide-soignante.

Des débouchés avec des missions polyvalentes

Les métiers du secteur SAP sont multiples et peuvent regrouper des missions très diverses et complémentaires, entre le service, le social et le soin. Ainsi, intervenir auprès de personnes en situation de dépendance ou de handicap, comprend les soins du corps, les actes de la vie quotidienne, la vie sociale et relationnelle. L’objectif est d’aider les personnes vulnérables à conserver un certain bien-être et à préserver du lien social.

Présents aussi au sein d’établissements spécialisés, ces métiers s’exercent cependant de plus en plus à domicile. Et cela, grâce aux prestations mises en place pour favoriser le maintien à domicile et préserver l’autonomie.

Certains métiers s’exercent également sans formation spécifique. Ainsi, devenir auxiliaire de vie scolaire implique un BAC ou un niveau équivalent, mais les débutants peuvent être acceptés. En outre, un diplôme d’aide à domicile n’est pas nécessairement requis pour intervenir auprès d’un particulier. La création du chèque emploi service (CESU) a largement facilité et développé l’emploi direct en matière de services à la personne.

Cependant, travailler dans le secteur des services à la personne implique certains pré-requis et compétences personnelles ou soft kills. En effet, le contact avec autrui nécessite des qualités relationnelles, une capacité d’écoute, de l’empathie. Ainsi qu’une certaine solidité psychologique pour pouvoir exercer sereinement auprès de personnes fragiles ou malades. En outre, disposer d’une bonne condition physique et d’une certaine résistance s’avère un excellent atout.

Quelques débouchés possibles :

Avec un Bac pro, vous pouvez occuper différents postes d’assistant(e) aux personnes âgées, dépendantes ou handicapées. Mais aussi, aide à domicile, agent de services hospitaliers, assistant(e) maternel(le), auxiliaire de vie, garde-malade…

Avec un BTS en poche, vous pouvez exercer dans les secteurs sanitaire et social. En tant que gestionnaire conseil, assistant(e) médical(e) ou conseiller(ère) d’action sociale. De plus, des fonctions de management de proximité sont possibles en qualité de responsable de secteur.

Et avec une licence et plus, d’autres métiers sont accessibles, tels que responsable de service à domicile, responsable d’une unité d’hébergement ou d’accueil de jour, coordinateur d’actions et de services, directeur(ice) d’établissement médico-social…
En outre, il existe différentes passerelles et des formations complémentaires pour accéder à certains métiers. Par exemple, après le titre pro assistant(e) de vie aux familles et après une formation complémentaire, il est possible d’exercer comme auxiliaire puéricultrice, aide-soignant(e), travailleur(se) familial(e).
De plus, une évolution vers des fonctions de direction, notamment, est envisageable.

Découvrez nos autres articles pour vous aider dans vos études.