Entretien d’embauche, se préparer pour un stage, un CDD ou un CDI

0
57
Entretien d'embauche

Comment se préparer pour un entretien d’embauche ? Comment être naturel alors que vous stressez et qu’en face de vous votre interlocuteur tente de vous déstabiliser ? Sauf si vous êtes expert en improvisation, paraître naturel demande une préparation !
Qu’il s’agisse d’un stage, d’un CDD ou d’un CDI, l’objectif est similaire : il faut convaincre et rassurer le recruteur. Voici quelques conseils pour vous entraîner.

Préparez votre pitch

Avant de vous rendre à un entretien d’embauche, il est essentiel de travailler votre pitch. Essayez de l’écrire avec les mots que vous utiliseriez à l’oral car vous devrez le dire à voix haute sans que cela semble « récité ». Votre pitch doit contenir votre projet, un résumé de votre parcours, avec éventuellement les liens entre chaque expérience, les compétences que vous avez acquises, mais aussi vos qualités personnelles. Insistez sur les expériences les plus importantes : il ne s’agit pas forcément des plus longues mais surtout celles qui ont un lien avec le poste que vous ciblez. Donnez des exemples de vos réalisations pour montrer que vous savez de quoi vous parlez.
Une fois votre pitch rédigé, apprenez-le. Pour le mémoriser plus facilement, nous vous recommandons d’adopter un plan chronologique. Puis entraînez-vous à le dire à voix haute afin d’être le plus naturel possible dans votre prise de parole.

Anticipez les questions types

La préparation consiste également à anticiper les questions susceptibles de vous être posées. Parmi les plus fréquentes, on trouve :

Quelles sont vos qualités et vos défauts ?

Citez deux ou trois qualités, si possible utiles pour le poste, en étayant votre argumentation et un ou deux défauts, pas plus, mais en les faisant suivre d’un contre-argument positif. Exemple : Je suis têtu, mais la ténacité dans le travail permet aussi d’obtenir des résultats. Sur le plan personnel, j’essaie de m’améliorer en lâchant du lest.

Pouvez-vous me citer l’une de vos réussites ? Et inversement, l’un de vos échecs ?

C’est important d’avoir choisi ses exemples en amont, cela vous évite de vous retrouver à court d’idées. Ce qui intéresse le recruteur ici c’est la méthodologie utilisée pour régler un problème. C’est aussi l’analyse que vous avez de votre pratique, votre faculté de distanciation et votre capacité à vous remettre en question. Si c’était à refaire, comment vous vous y prendriez ? Profitez-en pour analyser au préalable vos atouts et vos faiblesses afin de trouver des parades.

Pourquoi devrions-nous vous recruter vous plus qu’un autre ?

Considérez cette question comme une perche pour mettre en avant votre motivation à travailler pour cette entreprise. Normalement, vous aurez déjà pris vos renseignements pour rédiger votre lettre de motivation. Rappelez ce que vous aimez dans cette entreprise et aussi pour quelles raisons le poste vous intéresse. Reprenez les missions de l’annonce et valorisez votre savoir faire dans le domaine, sans trop en rajouter. C’est aussi le moment de réaliser la synthèse de vos points forts, ce que le recruteur doit retenir de vous. Restez simple et naturel. Le recruteur a besoin de vous croire et d’être rassuré.

Quelles sont vos prétentions salariales ?

Délicate question. Vous pouvez proposer une fourchette, mais aussi dire quel était votre précédent salaire, y compris vos avantages sociaux. Vous pouvez argumenter en vous appuyant sur votre expérience et proposer une estimation de ce que vous pensez valoir sur le marché. En renvoyant la question, vous obtiendrez peut-être une réponse : « À combien estimez-vous un poste comme celui-là ? » ou « combien payez-vous un salarié occupant ce poste dans votre entreprise ? »

Conseils de présentation le jour J

Quelle tenue porter ? Sauf si vous postulez à un poste de directeur général ou dans un milieu où le costume est de rigueur, il n’est pas indispensable de porter une cravate. Adoptez une tenue dans laquelle vous êtes à l’aise et qui vous valorise. Il s’agit de faire bonne impression tout en restant simple. Évitez le jean et le décolleté plongeant.

En ce qui concerne les documents à apporter, le minimum est de prendre avec vous de quoi noter, votre CV sur lequel vous pourrez vous appuyer en cas d’oubli de date, ainsi que l’annonce, qui pourra vous servir de base d’échange. Poser des questions montre votre intérêt, mais si vous n’en avez pas, ne vous tracassez pas. Vous pouvez en profiter pour faire parler le recruteur sur des aspects plus globaux.

À compétences égales, c’est votre personnalité qui peut faire la différence lors de l’entretien d’embauche. L’un comme l’autre, vous devez avoir envie de travailler ensemble.