Candidature spontanée : rédiger une lettre efficace

0
84
Candidature spontanée

Lorsque l’on est en recherche d’emploi, la candidature spontanée est sans doute la lettre qui nécessite le plus de préparation en amont. En effet, en proposant vos services, vous allez au-devant des besoins de l’entreprise. Il s’agit donc d’être convaincant, d’autant plus que le marché caché, avec moins de concurrents, est celui qui ouvre le plus d’opportunités.

Renseignez-vous sur l’entreprise

Pour que l’entreprise s’intéresse à vous, il faut que vous montriez que vous vous intéressez à elle, et ce, dès l’accroche de votre lettre. C’est pourquoi, pour adresser une lettre de candidature personnalisée, il est primordial de s’informer au préalable. Cherchez dans la presse toute actualité qui pourrait vous être utile : croissance à deux chiffres, développement d’un nouveau produit ou service, nouveau marché… Si son chiffre d’affaire est en baisse, il est peu probable qu’elle envisage de recruter.

Une autre approche consiste à vous intéresser aux valeurs affichées par l’entreprise : Quelle est sa politique sociale ? A-t-elle développé une stratégie en faveur de la qualité de vie au travail ? Mène-elle une politique de protection de l’environnement ? Dans quel domaine s’investit-elle le plus au niveau local ou régional ? L’objectif est de mettre en avant une ou plusieurs raisons pour lesquelles vous souhaitez rejoindre cette entreprise-là et pas une autre. Cela a un réel impact sur le recruteur car cela montre clairement votre motivation. Qui sait, vous pourriez même susciter un besoin auquel il n’aurait pas songé dans l’immédiat.

L’objet

En ce qui concerne l’objet de votre candidature spontanée, il doit être clair d’emblée. Précisez le poste ou le type de poste sur lequel vous vous positionnez. Quant au corps de la lettre, il est équivalent à celui de la lettre de motivation classique. Valorisez les expériences de votre parcours professionnel et extra-professionnel, vos stages, en lien avec le poste visé. Si possible, mentionnez vos résultats (en termes de chiffres mais aussi de projets réalisés). Montrez les compétences que vous avez acquises et les qualités humaines que vous pouvez apporter. Enfin, proposez un rendez-vous à votre interlocuteur. Si l’entreprise n’a pas clairement affiché son intention de recruter via une annonce, peut-être pourriez-vous créer un besoin ?

Ciblez !

En envoyant des centaines de mails « types » aux entreprises, vous perdriez beaucoup de temps et d’énergie, même avec le copier-coller. Non seulement le taux de réponse reste très faible, mais encore vous risqueriez d’être considéré comme un spammeur. À chaque entreprise correspond une candidature différente et unique. C’est pourquoi, il est essentiel de cibler l’entreprise pour laquelle vous voulez travailler, puis d’identifier votre interlocuteur. Si vous pouvez, appelez l’entreprise au préalable pour demander qui a la charge du recrutement sur le type de poste que vous visez. En effet, si vous avez affaire à une petite PME, elle ne disposera pas forcément d’un DRH. Il est possible que le responsable du service qui vous intéresse s’occupe lui-même de l’embauche de ses collaborateurs.

Sur les annuaires d’entreprises ou sur les réseaux sociaux, vous pourrez sans doute trouver le nom de la personne à qui adresser votre lettre. Pour obtenir un nom, un message sur Linkedin aux autres salariés de l’entreprise peut aussi être payant. Enfin, le directeur général peut s’avérer un interlocuteur par défaut : il transmettra éventuellement votre demande au principal concerné.
Notez qu’un courrier papier a le mérite d’être lu. Vous avez beaucoup moins de chances de finir dans la corbeille.

La relance

Si les entreprises apprécient de recevoir ce genre de lettre car cela leur permet de constituer un vivier de candidats et de pourvoir éventuellement à des besoins imprévus, votre candidature risque de rester lettre morte si elle n’est pas suivie de relance. D’où l’intérêt d’avoir déjà obtenu le nom d’un contact à qui l’adresser. Une relance téléphonique sous 8 à 10 jours pour savoir si votre interlocuteur a bien reçu votre lettre. Lui demander ce qu’il pense de votre candidature peut être pertinente pour décrocher un entretien ou des informations sur les intentions d’embauche à venir.
Si vous décidez de vous lancer dans une « campagne » de candidatures spontanées, il est fortement recommandé de tenir un tableau de suivi de vos envois et la date envisagée de chaque relance, avec les coordonnées de l’interlocuteur à appeler.
Ainsi, la lettre de candidature spontanée « individualisée » peut s’avérer efficace et, si elle n’aboutit pas à tous les coups, elle a le mérite de vous faire connaître.