Recycler vos objets : Donnez leur une 2eme vie

0
88
Recycler vos objets : Donnez leur une 2eme vie

Recycler vos objets : Donnez leur une 2eme vie ! Alors que la préservation de la planète est devenue un enjeu majeur, chaque habitant produit encore 519 kg/an de déchets ménagers et assimilés 1. En parallèle, les incitations à consommer toujours plus sont nombreuses, parmi lesquelles le Black friday. Pourtant, réduire ses déchets et consommer durablement est à la portée de tous, notamment en réfléchissant à l’usage que l’on fait de ses objets. Voici tout ce qu’il faut savoir pour offrir une seconde vie à vos objets.

Recycler vos objets : Des objets qui ont « plein d’avenirs »

Fin 2019, une campagne a été initiée pour une consommation plus circulaire, baptisée « nos objets ont plein d’avenirs », avec, entre autres, le lancement d’un site internet pour vous aider à donner une longue vie à vos objets.

Donner ou vendre

Lorsque à chaque changement de saison, vous faites le tri dans vos placards, pensez au fait que ce que vous ne portez plus pourra faire le bonheur de quelqu’un d’autre ! Lavés et repassés, les vêtements que vous ne mettez plus peuvent être vendus dans une friperie. Il en est de même pour les objets qui ne vous servent plus. Une fois dépoussiérés, vous pouvez les proposer à un dépôt-vente. Moyennant une commission, ce type d’enseigne vous permettra de tirer un peu d’argent de choses que vous auriez peut-être jetées. Dans le même esprit, les sites internet fleurissent autour de la vente d’objets d’occasion : Vinted, Ebay, le Bon coin… Les avantages de la revente ? Vous augmentez votre budget tout en réduisant vos déchets, et donc préservez la planète.

Une autre manière de procéder pour vous défaire d’objets que vous n’utilisez plus est de les confier à une donnerie. Il en existe de plus en plus dans beaucoup de villes. Les formes varient : sous la forme notamment de boîtes à dons, ou de boîtes à livres, installées sur l’espace public. D’autres donneries se déroulent dans des locaux où de nombreux objets et vêtements sont exposés, comme dans une brocante géante. Les visiteurs flânent à travers les étals et repartent avec ce qui les intéresse.

Donner, c’est faire plaisir à autrui tout en se faisant du bien. Pensez également aux associations caritatives comme le Secours populaire ou encore Emmaüs, qui se déplace gratuitement à votre domicile pour récupérer vos objets.

Liens utiles :
https://donnons.org/ et https://www.toutdonner.com pour faire un don ou rechercher un don.

Louer ou prêter

Si vous possédez des objets dont vous ne vous servez pas tous les jours, comme une perceuse, un taille-haie ou un appareil à raclette, vous pouvez opter pour le prêt ou la location. Inversement, vous aussi vous pouvez avoir recours à ce genre de services. En effet, que ce soit auprès de vos voisins, de votre entourage proche, ou par le biais de sites internet dédiés, les possibilités sont multiples. La démarche est éco-responsable et vous permet de rentabiliser certains achats conséquents.

Liens utiles :
Allovoisins (location de matériel et services entre particuliers), la dépanne (vente et location d’outils de bricolage et jardinage d’occasion), bricolib (location de matériel de bricolage entre particuliers).

Réparer

Si votre aspirateur tombe en panne ou que le thermostat de votre réfrigérateur ne fonctionne plus, faire appel à un réparateur vous coûte parfois plus cher que l’objet lui-même. Cependant, si vous n’aviez pas prévu cette somme dans votre budget, vous pouvez tenter de le réparer vous-même avec un tutoriel sur Youtube ou, mieux, bénéficier des services d’un repair café. De quoi s’agit-il ? Vous vous rendez avec votre appareil défectueux à un atelier où des animateurs bénévoles vous apprennent à le réparer gratuitement. Même l’intelligence artificielle s’y met pour vous aider à effectuer un diagnostic en ligne.

Recycler vos objets : La valorisation – faire du neuf avec du vieux !

Réfléchissez avant de jeter vos vieux objets : ils peuvent renaître sous différentes formes.

Les recycleries

Si vos objets ne peuvent être réemployés tels quels, une autre option consiste à les confier à une recyclerie qui se chargera de les rénover, voire d’effectuer de menues réparations avant de les proposer à la vente.

Adresses dans le Finistère :
Recyclerie du Pays de Daoulas (Irvillac), Le Tri Porteur (Plouédern), Un Peu d’R (Brest), Treuzkemm, La Ressource-Qui-Rit (Quimper), Ressourcerie Ti Récup’ (Carhaix-Plouguer).

Le remanufacturing

À plus grande échelle, la loi impose aux vendeurs de reprendre les anciens appareils électroménagers de leurs clients, afin de favoriser le recyclage et d’éviter les déchets. Grâce à ce principe, de nouvelles enseignes se créent dont l’objectif est la revente des appareils électroménagers d’occasion. Pour ce faire, les appareils sont réparés et remis à neuf, voire reconditionnés, avec les pièces détachées du stock de machines qui ont été reprises. On parle aussi de remanufacturing, une démarche intégrée à l’économie circulaire. Ainsi, faire du neuf avec du vieux coûte moins cher et est éco-responsable.

Parmi les objets les plus « jetés » figure sans doute le smartphone, avec un changement de modèle environ tous les 1 an et demi. Les fabricants regorgent d’idées pour sortir régulièrement de nouveaux modèles avec des fonctionnalités supplémentaires, un look dernier cri et de nouvelles offres. Une incitation à la surconsommation. Heureusement, depuis quelques années, un marché parallèle se développe avec des boutiques de téléphones d’occasion, remis en état et / ou reconditionnés. De plus, la plupart des opérateurs de téléphonie mobile proposent des reprises de votre ancien téléphone. Vous pouvez aussi envoyer gratuitement votre ancien smartphone à des structures solidaires qui le recycleront et le vendront si possible, mais les bénéfices réalisés seront cette fois versés à une association de votre choix.
Dans le cas où un objet ne peut être réemployé, les matières recyclables peuvent être redirigées vers leurs filières de valorisation.

Le détournement

Différents types de valorisation sont possibles, avec des objectifs variés. Ainsi, lorsque le réemploi de l’objet en l’état n’est pas envisageable, celui-ci peut subir quelques transformations comme un relooking, voire un détournement complet de son usage initial. Vous pouvez, par exemple, transformer une baignoire à pieds en canapé. Vous pouvez Fabriquer des meubles à partir de boîtes en carton ou de palettes en bois. Il est possible customiser une vieille échelle pour en faire un porte-serviettes. Mais également utiliser des caisses à vin pour créer une bibliothèque. Une véritable renaissance pour vos objets !

L’upcycling

Une nouvelle tendance est également née, celle de « surecycler », c’est-à-dire de recycler « par le haut », en donnant une qualité supérieure aux objets. Ainsi des créations parfois surprenantes voient le jour à partir de matériaux originaux. Les voiles de bateaux de course usagées, qui sont employées dans la fabrication de lampes, de garniture de chaises, de vêtements, de sacs de voyage etc. Les immenses bâches publicitaires qui ornent les murs de certaines villes sont également réutilisées par des artisans pour revivre sous la forme de trousses ou de housses d’ordinateurs.

Dans un autre esprit, le vintage est devenu tendance. Il est présent au niveau du mobilier. Mais également, au niveau des vêtements, avec le retour des baskets ou encore du blouson d’aviateur. On assiste depuis quelques années à un renouveau du style industriel avec la vente de meubles retravaillés et/ou transformés. De nos jours, on peut facilement transformer un ancien établi en table de salon, une fois celui-ci poncé et ciré.
Si la mode est un éternel recommencement, elle peut aussi devenir éco-responsable.

Recycler vos objets : Fabriquer et consommer autrement

Avant de songer à jeter ou à recycler, il est possible de changer ses habitudes.

Du côté des fabricants

Avec des objectifs plus ambitieux, le gouvernement vient de promulguer la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. Ainsi, la destruction des invendus non-alimentaires sera interdite à partir de 2022, au profit du recyclage ou du don. Cette loi du 11 février 2020 impose d’autres mesures, dont l’instauration d’un l’indice de réparabilité avec l’attribution d’une note de 0 à 10 aux produits. Obligatoire à partir du 1er janvier 2021, l’affichage de cet indice devrait inciter les fabricants à prendre des mesures durables . Aussi bien, pour leurs produits et les consommateurs à « mieux acheter ». Une éco-conception réfléchie, en amont de la création, permettrait de réduire le gaspillage et d’accroître la longévité des objets, notamment en les rendant plus facilement réparables. Certains préconisent aussi la fabrication d’objets plus simples, avec moins d’électronique. Serait-ce la fin de l’obsolescence programmée ?

Si des actions éco-responsables peuvent être mises en œuvre par les industriels, les consommateurs ont également un rôle à jouer.

Du côté des consommateurs

Si la plupart des objets peuvent être réutilisés ou transformés, il est aussi possible d’agir en amont, en veillant à limiter sa production de déchets, en ayant recours au tri sélectif, ou encore en se débarrassant de ses appareils électriques par le biais d’un site de collecte solidaire.

Modifier sa manière de consommer, avec une consommation raisonnée, est également une des possibilités pour réduire les déchets. De plus, différents labels vous renseignent sur les produits « durables », tant au niveau de leur longévité qu’au niveau environnemental. De nombreux sites permettent également d’agir sur une consommation solidaire. Par exemple : via le partage, la location, l’achat de produits d’occasion : Allovoisins, le Bon coin…
Ainsi, donner une seconde vie à ses objets c’est être « solidaire », dans tous les sens du terme !

Initiatives dans le Finistère :
https://treuzkemm.jimdofree.com/
https://capsolidarite.wixsite.com/solidarite
https://www.morlaix-communaute.bzh/Jeter-moins-jeter-mieux-donner-une-seconde-vie-aux-objets

1 https://www.ademe.fr/collecte-dechets-service-public-france