Tout savoir sur la formation en apprentissage

0
50

Avec le contrat pro, le contrat d’apprentissage est l’une des modalités de l’alternance. De plus en plus d’organismes de formation proposent des parcours en apprentissage, avec une offre étendue au niveau post-BAC. En effet, c’est aujourd’hui une voie royale vers l’insertion professionnelle. La réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle, qui est en cours, prévoit plusieurs changements pour les deux contrats en alternance. Qu’en est-il du contrat d’apprentissage ? Quelles sont ses modalités ? Quelles filières choisir ? Voici des éléments de réponse.

Les modalités du contrat d’apprentissage

La condition d’âge limite pour souscrire un contrat d’apprentissage a été élevée à 29 ans révolus au commencement du contrat – et non pas à la signature –, (article L. 6222-1 du Code du travail). Généralement, la période d’apprentissage s’étend sur 2 ans. Mais cette durée peut, dans certains cas dérogatoires, être inférieure (6 mois) ou supérieure (3 ans), voire 4 ans pour les travailleurs handicapés. Ainsi, un décret vient de paraître qui prévoit que la durée pourra être ajustée en fonction des connaissances initiales du futur apprenti. De plus, la rentrée pourra se faire à n’importe quel moment de l’année (article L. 6222-7-1).

En tant qu’apprenti vous êtes un salarié à part entière. La convention collective de la branche professionnelle et le règlement intérieur de l’entreprise s’appliquent à vous de la même manière qu’aux autres salariés. Ainsi, la durée maximale du travail est de 8 heures par jour et 35 heures par semaine. Sur dérogation, la durée peut être élargie à 10 heures par jour et 40 heures par semaine.

Cependant, le temps de formation en CFA est compris dans le temps de travail effectif. De plus, l’employeur doit vous permettre de suivre les cours théoriques professionnels. La durée de la formation doit être équivalente à au moins 25 % de la durée du contrat ou de la période d’apprentissage.

Coût de la formation et rémunération

La réforme confirme que la formation est gratuite pour l’apprenti et son représentant légal (article L. 6211-1). De plus, en tant qu’apprenti, vous percevez une rémunération basée sur un pourcentage du SMIC. Celle-ci, qui a été légèrement augmentée par la dernière réforme, dépend de votre âge et de votre avancée dans le parcours de formation.

 

16 à 17 ans 18–20 ans 21–25 ans  26 ans et plus
1ère année 410,73 €  654,12 € 806,24 € Soit le SMIC (1.522 €), soit le salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé
2e année  593,27 €  775,82 €  927,94 € Soit le SMIC (1.522 €), soit le salaire
minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé
3e année  836,67 € 1.019,22 € 1.186,55 € Soit le SMIC (1.522 €), soit le salaire
minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé

Salaire minimum brut mensuel.

Les secteurs qui recrutent

La réforme récente a attribué officiellement aux centres de formation pour apprentis une mission d’accompagnement des postulants à l’apprentissage dans leur recherche d’un employeur (article L. 6231-2). En effet, il n’est pas toujours facile de trouver une entreprise avec laquelle signer un contrat d’apprentissage. C’est pourquoi il est conseillé d’étudier le marché de l’emploi et de repérer les entreprises susceptibles d’avoir des besoins.

Voici les secteurs en tension, susceptibles donc de recruter des apprentis :

  • Le secteur informatique.
  • BTP : le gros oeuvre, les travaux publics, la finition et la plomberie.
  • Industrie : la métallurgie, la mécanique, l’aéronautique, l’industrie automobile, l’électronique.
  • L’industrie alimentaire, l’agroalimentaire.
  • Dans le tertiaire : banques et assurances, avec des gestionnaires, statisticiens, les métiers de l’audit, du conseil et des télécoms, la comptabilité.
  • Les services à la personne.
  • Hôtellerie et la restauration.
  • La logistique et le transport.
  • Le secteur de la santé.

Formations en apprentissage

Le pôle formation de l’industrie et de la métallurgie a élaboré une vaste offre de formation ouverte à l’apprentissage, du BAC pro en 1, 2 ou 3 ans, BTS, jusqu’à la licence pro et au cursus ingénieur.

Principaux domaines : Maintenance des équipements industriels, métiers de l’électricité et de ses environnements connectés, chaudronnerie industrielle, usinage, électrotechnique, maintenance des systèmes, traitement des matériaux, conception de processus et de produits industriels, électromécanicien/ne de maintenance industrielle, conducteur ou pilote de système de production automatisée, ingénierie mécanique et électronique, informatique industrielle, génie industriel, ITII réseaux et télécommunications, métiers de l’industrie : industrie navale et maritime – maintenance portuaire et navale, mise en forme des matériaux et soudage etc.

Quelques établissements

Le CFA Kerliver, situé à Hanvec, dispense plusieurs formations par apprentissage dans les domaines de l’aménagement paysager, l’horticulture et le maraîchage, les travaux forestiers, le commerce, les productions agricoles (du CAPA, BPA, BAC pro, au BTSA).

LISFFEL, à Saint-Pol-de-Léon, dispense des formations qualifiantes en alternance (apprentissage et contrat pro) dans les secteurs de la distribution alimentaire, la distribution spécialisée, l’industrie
et les services (BAC + 2 à BAC + 5).

L’IFRIA Bretagne est le Centre de Formation des Apprentis (CFA) de la filière industrielle alimentaire en Bretagne. Il forme en apprentissage des ingénieurs en agroalimentaire avec 60 % du
temps passé en entreprise.

Le CFA Difcam banque et assurances à Quimper forme des apprentis dans les domaines commerciaux et financiers.

L’IFAC / SUP’IFAC (formations en apprentissage du CAP au BTS) propose 8 filières : Alimentation , Assistanat – Gestion – paie, Automobile, Coiffure, Commerce – Vente – Management , Esthétique – Cosmétique, Hôtellerie – Restauration , Santé – Pharmacie

Le CFA du Finistère installé à Quimper propose des formations dans tous les métiers du bâtiment sous contrat d’apprentissage.

Le CHRU de Brest dispense une formation d’aides-soignantes par apprentissage.

Ainsi, les avantages de l’apprentissage sont nombreux. Vous apprenez directement un métier, par la pratique. Le temps passé en entreprise est supérieur au temps passé en centre de formation. De plus, vous capitalisez de l’expérience et des compétences que vous pourrez ajouter à votre CV. Enfin, beaucoup d’apprentis sont recrutés par l’entreprise dans laquelle ils se forment.