Carla Camenen : Reine des Filets Bleus 2019

0
44

Chaque année de nombreuses jeunes filles souhaitent devenir Reine des Filets Bleus et représenter le temps d’une année la ville de Concarneau et son beau festival traditionnel estival. Le 23 mars dernier, Carla Camenen a été élue Reine des Filets Bleus 2019. Un titre d’autant plus convoité puisqu’il s’agit cette année de la 100ème reine du festival. Finistère 2.9 s’est rendu à Concarneau pour rencontrer et échanger avec cette jeune concarnoise de  20 ans.

Carla, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Je m’appelle Carla Camenen, j’ai 20 ans et je suis en 2ème année d’école d’infirmière à Quimper. J’habite à Concarneau depuis toujours. Je fais du foot depuis la rentrée 2018 à l’USC (Union Sportive Concarnoise) et je suis également passionnée de pêche.

Tu as été élue 100ème Reine des Filets Bleus, cette élection à une saveur particulière pour toi ?

Oui évidemment. Le fait que ce soit la 100ème élection de la Reine des Filets Bleus me rend d’autant plus fière. Je me dis que ça va forcément marquer les esprits. Je suis aussi très heureuse d’avoir rendu fière ma famille, surtout mon père. C’est un grand honneur pour moi.

Comment s’est déroulée l’élection de la Reine des Filets Bleus ?

La soirée d’élection a eu lieu le 23 mars dernier. Nous étions toutes présentes sur scène en tenue traditionnelle. Les votes sont répartis en 3 parts : 1/3 pour le public, 1/3 pour le comité des Filets Bleus et 1/3 pour les officiels (maire…).

Comment t’es venu l’idée de te présenter à cette élection ?

C’est mon père qui voulait vraiment que je devienne reine des Filets Bleus. Il est capitaine de pêche, et est donc très attaché à la ville de Concarneau et à son festival annuel des Filets Bleus.  Mes amis et ma famille m’ont également poussé à me présenter à l’élection. C’est la 100ème, c’est l’occasion rêvée ! Sans mon père, il est évident que je n’aurai pas sauté le pas.

Que t’évoques le festival des Filets Bleus ?

Ce festival est typique de Concarneau et  honore la culture bretonne. J’y participe tous les ans. Il permet de se retrouver, de faire la fête et de profiter d’un moment de convivialité parmi les costumes et les musiques bretonnes.

Comment qualifierais-tu la Bretagne en 3 mots ?

Pêche, mer et culture.

Es-tu adepte de la culture bretonne ?

Non pas vraiment. J’ai défilé une seule fois et je n’ai jamais fait de danse ni de musique bretonne. Je ne parle pas breton non plus. Cette année va être l’opportunité de découvrir en détails la culture de ma région ce qui est important pour moi.

Appréhendes-tu les défilés et apparitions publiques ?

Oui. Il y a pas mal d’événements auxquels je vais assister cet été. Je vais devoir parler en public ce qui me met un peu de pression. Cette expérience me permettra de gagner confiance en moi malgré le stress.

A quels événements pourrons-nous te retrouver cet été ?

Je serai présente à la Fête des Pommiers à Fouesnant, à la Fête des Cerisiers à la Forêt-Fouesnant, la Fête des Fleurs d’Ajonc à Pont-Aven, la Fête des Brodeuses à Pont-l’Abbé et j’ai également un événement en lien avec la SNSM. Pour le reste, je n’ai pas encore eu le calendrier.

Quels sont tes projets d’avenir ?

Je souhaite continuer mes études et me spécialiser dans la puériculture. Par la suite, j’aimerais également m’engager dans un projet humanitaire. En tout cas ce qui est sûr c’est que je souhaite vivre en Bretagne, à Concarneau. Je ne veux pas quitter cette ville !

Nous remercions Carla Camenen pour le temps qu’elle nous a accordé et lui souhaitons un bel été, sans doute riche en émotions !