Secure e-Floor – Projet de sol connecté en EHPAD

0
117

Finistère 2.9 aide un projet tuteuré de(Secure e-Floor) la formation GEA à Brest, ils ont pour projet la mise en place d’un sol connecté d’un EHPAD.

Pouvez-vous vous présenter ? D’où venez-vous, votre formation, le choix de cette formation ?

Nous sommes cinq étudiants de l’IUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations) de Brest. L’équipe est composée de : Baptiste CHOQUET (Vannes), Léo SAOUT (Carhaix), Tristan CHAUVEL (Carhaix), Matthieu DE COENE (Brest), Johan NICOL-LAVALLADE (Brest).

L’IUT de Brest délivre le DUT (Diplôme Universitaire et Technologique) en 2 ans à la suite d’une formation continue. Nous avons choisi cette formation par son aspect professionnalisant et concret. Elle nous permettait en effet d’obtenir rapidement de nombreuses compétences professionnelles. Par ailleurs, cette formation nous faisait découvrir des enseignements dans des domaines nombreux et variés.

Durant la deuxième année de notre cursus au sein de l’IUT GEA, nous devions mener à bien un projet tuteuré durant cette année universitaire. Il a pour but de mettre en pratique les enseignements reçus et les savoirs acquis au cours de la formation (travailler au sein d’une équipe, etc.).

Comment avez-vous eu l’idée  de Secure e-Floor ? Dans quel cadre s’est formé le projet ?

L’origine de notre projet provient d’un article, découvert sur internet, qui avait pour thème les chutes des personnes âgées. Il expliquait les moyens mis en place pour éviter ces accidents. C’est à travers cela que nous avons découvert l’existence d’un sol connecté, cité dans l’article.

Nous avons donc cherché à nous renseigner davantage sur ce que représentait les chutes de personnes âgées en France, et nous avons découvert l’ampleur et la gravité liés à ces accidents: nous avons constaté que les statistiques pour les chutes devenaient de plus en plus préoccupantes depuis plusieurs années.

En effet, selon l’Insee, ce n’est pas moins de 12 000 décès liés à des chutes de personnes âgées sur les 21 000 accidents domestiques recensés chaque année en France, soit 57% de ces accidents.

Nous avons alors pris conscience de l’importance des avancées technologiques telles que le sol connecté dans ce domaine social. C’est ainsi que nous avons défini notre projet. En nous concentrant sur le système le plus efficace nous pourrions prévenir les chutes des personnes âgées. Notre projet est donc représenté par l’installation de ce système innovant dans la région brestoise.

Quel est le concept du projet ?

Le système de « sol connecté » qui va être mis en place au sein de l’EHPAD de Ponchelet à Brest a été développé et commercialisé en 2015 par l’entreprise Tarkett. C’est une société multinationale française spécialisée dans les revêtements de sols et surfaces de sports.

C’est un dispositif qui a déjà fait ses preuves en Scandinavie. Il est constitué d’un film de capteurs extrêmement sensibles, positionné sous le revêtement du sol de la chambre. Il permet d’analyser, grâce à un système informatique, les déplacements et les chutes dans la chambre. L’installation de ce sol est également accompagnée de plinthes LED lumineuses qui s’allument lorsque le patient pose le pied au sol.

Ce système permet :

Ce système permet une surveillance invisible et non intrusive, respectueuse de la vie privée.

Il offre de multiples possibilités :

  • Prévention des chutes nocturnes par l’allumage automatique d’un chemin lumineux vers les toilettes (réduction des chutes de 97% entre 2h et 7h)
  • Alerte immédiate et ciblée (24h/24, 7j/7 et 365 j/an) du personnel lors d’une chute, d’une sortie de la chambre ou d’une intrusion externe.
  • Repérage immédiat de la présence de liquide au sol (source de chute)
  • une meilleure réactivité du personnel : être au bon endroit au bon moment,
  • une meilleure disponibilité des personnels pour se consacrer plus efficacement à l’accompagnement des résidents.

Le bien-être des résidents et la tranquillité de leurs proches sont fortement améliorés. Notamment par le fait de savoir que la surveillance est permanente, 24h/24, 7j/7 et 365 j/an.

Par ailleurs, sachant que 22 000 postes devraient être supprimés d’ici la fin de l’année 2017 pour une économie de 3 milliards d’euros (source : Le Figaro), les hôpitaux devront faire face à l’augmentation du nombre de patients avec moins de personnel. Ce système, entièrement autonome, permet alors de compenser cette réduction d’effectifs. En effet, le personnel de santé peut donc mieux cibler les personnes prioritaires, et réduire le nombre de « rondes » effectuées dans les chambres.

Par exemple, il y a 176 patients au sein de l’établissement de Ponchelet. La nuit, il est donc pratiquement impossible de surveiller tous ces résidents un par un, en même temps. Ce système permet cette surveillance. Par ailleurs, en plus de détecter les chutes, le sol capte également les activités dans la chambre (si la personne se déplace) et montre donc quels patients sont éveillés, ce qui se traduit par une vigilance simplifiée et efficace pour le personnel. Le gain de temps est considérable.

Vos besoins pour réaliser le projet, les dates butoirs ?

La pose de ce sol connecté réclame l’intervention d’entreprises formées spécialement par Tarkett du fait de la technicité du concept. Tous les aspects techniques liés à l’installation expliquent l’investissement conséquent que réclame un tel emménagement pour un établissement de santé.

En effet, le prix total pour l’installation d’un sol connecté dans une chambre d’EHPAD est de 5 200 €. Ce montant représente donc le budget global de notre projet, la somme à atteindre pour qu’il se concrétiser.

Aujourd’hui, nous avons récolté la somme importante de 4 200 €. Cela grâce à de multiples actions réalisées tout le long de l’année : une vente de chocolat, une campagne de financement participatif, du démarchage de mécènes ainsi qu’à travers des demandes de subventions.

Pour pouvoir mener ce projet à son terme, nous devons donc récolter encore la somme de 1 000 €, sachant que le sol devra être réalisé au cours du mois de juin 2017.

La suite du projet Secure e-Floor ? Que souhaitez-vous réaliser ?

Ces 1 000 €, qui doivent être encore récoltés, seront obtenus à travers les dons de particuliers intéressés par notre projet et souhaitant y contribuer. Egalement par la participation éventuelle à un concours organisé par le Crédit Agricole et enfin par une éventuelle dotation du CHU à notre projet. Cela nous permettrait de concrétiser notre projet social, qui nous tiens réellement à cœur et que nous menons avec une motivation particulièrement intense.

Vous souhaitez les contacter  ?

Page Facebook du projet Secure e-Floor :  (lien)