Margaux Billy et Léo Maurin : les deux surdoués du Nacra Racing

0
59

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Margaux Billy et de Léo Maurin, deux as du Nacra Racing. Mais qu’est-ce que la Nacra Racing ? Ce sont des courses à bords de petits catamarans très rapides !

Depuis près d’un an, nous accompagnons Margaux et Billy dans leur recherche de sponsors avec le soutien de LA.FABRIK2.9. Zoom sur eux et sur leur sport favoris !

Parlez-nous un peu de vous !

Nous sommes un jeune équipage Breton. Nous avons débuté ensemble une nouvelle aventure  en Nacra 15, Catamaran  sportif.

L’objectif de l’année dernière était de « performer » sur la série jeune pour pouvoir être sélectionné en Nacra 17 Support olympique. Cette année s’est très bien déroulé car nous terminons 2ème à la coupe d’Europe de Kiel et 3ème au Championnat  du Monde de Classe au lac de Côme. Grâce à cela  la fédération nous a sélectionné pour passer sur le support olympique : le nacra 17.

Un catamaran plus grand et possédant des foils, appendice qui lui permette de voler.

Quels sont vos prochains objectifs, à court terme et à long terme ?

Cette année nous visions un podium au Championnat du monde qui se déroule à  Marseille du 19 au 25 octobre. Nous avons fini 8° du championnat mais nous sommes très heureux d’avoir pu batailler à un niveau aussi relevé et conscient de la chance que l’on a de pratiquer ce sport que l’on trouve si beau !

Par la suite, nous visons le championnat du monde jeune Nacra 17 où nous voulons faire un top 10.

À long terme, nous visons les jeux olympiques de 2024 et 2028. Cependant la voile est un sport mécanique, ou les déplacements coûtent très chers. C’est pourquoi nous sommes toujours à la recherche de partenaires prêt  à embarquer avec nous dans cette aventure !

À quoi ressemble une journée type pour vous ?

Les jours de la semaine pour nous sont rythmés par les études, les préparations physiques et matérielles ainsi que par les navigations.

Une journée type commence par deux heures d’étude de 8 à 10 h puis une préparation physique de 10 h à 12h. A la suite de quoi nous allons navigué de 13h à 17 h pour finir par deux heures d’étude de 18 à 20 H.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire de la voile ?

Les plans d’eau finistériens nous ont donné envie de naviguer mais aussi le fait de se sentir libre, de ne jamais revivre les même sensations d’un entraînement à un autre. D’autre part la voile est  un sport magique car nous avançons seulement grâce au vent !

Quelles sont, d’après vous, les qualités nécessaires pour être un bon voileux ?

Pour être un bon voileux, il faut être passionné par son sport, aimer la nature et le changement, être très adaptable mais aussi rigoureux car il y a de nombreux paramètre à gérer.

Qu’est-ce que vous diriez à un jeune qui veut débuter la voile ?

N’hésite surtout pas, la voile est un sport riche de pleines nature, il existe une multitude de bateau pour que chacun trouve son plaisir. De plus au-delà de la compétition, elle te fait vivre de nombreuses rencontres et voyages magiques !

Aujourd’hui, vous êtes loin de la Bretagne. Quelle est la chose qui vous manque le plus ?

Il est  vrai que pour des raisons matérielles nous avons dû quitter la Bretagne pour s’entraîner au pôle France jeune de La Grande Motte. L’environnement nous manque, ayant navigué à l’aber Wrac’h et en rade de Brest, la beauté des paysages et les différentes facettes du littoral en fonction des marées notamment en font un territoire magique. Humainement, nous avons rencontré de belles personnes au Centre d’entraînement méditerrané, mais nos clubs, et nos proches peuvent parfois nous manquer. C’est pourquoi nous rentrons dès que nous y trouvons le temps.

Une anecdote rigolote à nous raconter ? (sur une compétition, un entrainement, une rencontre en mer …..)

Nos premiers bords en nacra 15 furent mémorables, nous passions plus de temps à nager dans l’eau avec le bateau retourné que à naviguer le bateau à l’endroit ! Maintenant, avec 130 entraînements sur ce support nous arrivons à faire corps avec le bateau, ce qui est une sensation très agréable.

Vous avez envie de suivre les aventures de Margaux Billy et de Léo Maurin ? Rendez-vous sur leur page Facebook !