Rose-Mary and The Ride – Une rencontre avec un groupe brestois pas comme les autres

0
102

 

Cela faisait plusieurs fois que nous repoussions notre entrevue en raison des emplois du temps chargés de chacun. Finalement, c’est au printemps entre deux rendez-vous que nous prîmes le temps de nous voir et d’aborder ensemble leurs premiers pas sur la scène musicale brestoise et finistérienne.

Quand on rencontre Pauline et Vincent, la première sensation que l’on a est qu’ils se sont trouvés musicalement. Il en ressort une complicité évidente et une douceur dans les paroles et l’échange. Une bienveillance et un recul par rapport à leur musique. Une manière de garder les pieds sur terre.

C’est lors des nombreux séjours estivaux à Macon que Pauline qui rendait visite à son cousin rencontra Vincent alors guitariste dans un groupe. Du haut de ses 15 ans, Pauline saisit le micro pour rigoler, juste pour tester. Cela eu pour effet de « clouer sur place » Vincent.

Cela aurait pu être juste un moment éphémère, comme on peut en vivre chaque été mais malgré la distance et les contacts très irréguliers, ils enregistrèrent quelques morceaux lors des visites de Pauline.

En Janvier de l’année dernière, c’est avec un morceau instrumental enregistré par Vincent que Pauline décide de participer au tremplin «  jeunes en scènes » à Brest.  Le talent et trois semaines après, en panique, Pauline contacte Vincent pour lui annoncer qu’elle doit fournir un set de 40 mins pour la finale du tremplin.

Tout va alors très vite !

Vincent, alors à Clermont Ferrand, lui propose de composer le set. On est en mars 2015 quand Pauline le rejoint pour enregistrer trois morceaux. C’est autour d’un café que le groupe se forme. L’évidence était là. Il fallait monter quelque chose de sérieux. Vincent déménagea à Brest très rapidement afin de finaliser l’enregistrement des morceaux.

Le lendemain de la finale du tremplin, les retours sont positifs et encouragent  le duo à poursuivre leur collaboration.

Rose-Mary and The Ride est né.

La « symbiose musicale » entre les deux s’enrichit  de cette évidence musicale.  La vitesse et la facilité des compositions et des enregistrements transparaissent dans chaque moment de travail. Alors, lorsque Magalie et Amélie de l’association PASS Musique de Brest  leur proposent de jouer le rôle de manager, c’est un tournant important pour Vincent.  Cela leur permet d’avoir des dates de concerts et des couvertures médiatiques locales vraiment intéressantes.

Entre la préparation des différents tremplins et les répétitions quotidiennes, le duo n’est pas resté inactif parce qu’avec 14 morceaux finis et enregistrés et 25 morceaux en cours de travail, on peut dire que leur collaboration est productive.

Et c’est avec cette création au cœur d’une  musique compulsive que le duo recherche activement un label et un tourneur afin de donner une autre dimension à leur univers et leur permettre d’évoluer sur d’autres scènes. Ils puisent leur inspiration dans de nombreux courants musicaux. Tel que le HipHop, la black music, le funk ou le reggae  mais avec une dominance Power Soul américaine du style John Mayer.

Les deux heures d’échanges sont passés très vites. Les mots choisis témoignent de la passion qui les anime et qui les poussent vers l’avant. Avec un timbre de voix entre Amy WineHouse et Duffy et un univers rock aux couleurs métissées, nulle doute que vous croiserez de nouveau ce duo sur les différentes scènes du Finistère et on le souhaite bien évident au-delà …

En savoir plus sur Rose-Mary and The Ride : Facebook