Noémie Quéré, sa relation avec le surf

FINISTERE 2.9 quessadilla-poulet-guacamole-tomate-80x80 Noémie Quéré, sa relation avec le surf
Quessadillas poulet, guacamole, tomates
10 octobre 2016
FINISTERE 2.9 crème-chocolat-blanc-passion-11-1-80x80 Noémie Quéré, sa relation avec le surf
Crèmes chocolat blanc, coulis fruits de la passion
11 octobre 2016
Tout afficher

Noémie Quéré, sa relation avec le surf

FINISTERE 2.9 14184530_1440769395938374_1881705255044883594_n-800x480 Noémie Quéré, sa relation avec le surf
Son parcours

Originaire du pays bigouden, cette étudiante a découvert la glisse au collège grâce à la section surf proposée par
son établissement au Guilvinec. Elle n’a jamais quitté le surf depuis. Noémie en a voulu d’avantage, a effectué un stage, puis a acheté ses premières planches. La machine était lancée. Cela lui a permis d’intégrer le Pôle Espoir de Bretagne, qui regroupe les vingt meilleurs surfeurs bretons. Le Pôle Espoir accompagne les sportifs de haut niveau à gérer leur entraînement tout en suivant leur scolarité
sereinement. Surfer au sein du pôle lui a permis d’atteindre un bon niveau et de décrocher plusieurs fois le titre du Finistère. Noémie a également été jusqu’aux championnats de France.

Etudiante en STAPS, en filière Enseignement, elle souhaite évoluer en tant que préparatrice physique en surf. Ce métier aide les sportifs à travailler leur technique tout en travaillant le physique et le mental. Sa démarche sera de faire comprendre de façon ludique l’utilité de l’entraînement en-dehors de l’eau.

 

FINISTERE 2.9 13413521_1183876678310657_5644086460812229527_n Noémie Quéré, sa relation avec le surf

Compétitions et freesurf

Participant encore à des compétitions aujourd’hui, Noémie a préféré s’éloigner de la pression des entraînements. Adepte du freesurf, Noémie se fait filmer pendant ses sessions et analyse ensuite par elle-même sa technique. Le recul lui permet de noter les défauts à corriger. Cela lui confère une pratique plus libre du surf, où le plaisir d’être à l’eau prime. Son atout surf, c’est sa carrure. Grande, athlétique, elle atteint rapidement le peak (= zone où les vagues déferlent), et s’engagent dans les conditions difficiles.

La jeune bigoudène expatriée dans le Finistère Nord pour ses études explore le département à la recherche des meilleurs spots. Noémie se garde de nommer les endroits où elle apprécie surfer. Ces spots secrets accueillent moins de monde, et offrent un plan d’eau moins bondé. En effet, la démocratisation du surf a causé une sur-fréquentation des plages souvent gênante. Mais son cœur reste fidèle au Finistère Sud, où elle se sent plus à l’aise. En tant que fille, elle a su se faire respecter à l’eau grâce à son niveau en surf et son engagement dans des vagues techniques. Ce n’est pas une mince affaire. Le surf est un sport majoritairement masculin où les filles doivent faire leurs preuves pour pouvoir surfer sans être gênées.

 

L’avantage des réseaux sociaux

Le surf a permis à Noémie de voyager jusqu’au Maroc, au Portugal, en Angleterre (pour les jeux nautiques interceltiques). Elle apprécie également surfer dans le Sud-Ouest, où la marque Koalition l’a repérée. Spécialisée dans les ailerons, leash et pad, la marque lui fournit des accessoires. Une opération réussie pour la marque car Noémie met en avant leurs produits sur son profil Instagram. Elle ne compte pas moins de 4330 followers. Photos de surf, paysages, compétitions, lifestyle, la vie de Noémie sent bon le sable chaud et l’air iodé.

FINISTERE 2.9 13413521_1183876678310657_5644086460812229527_n Noémie Quéré, sa relation avec le surf  FINISTERE 2.9 2016-17-7-12-16-39-1024x768 Noémie Quéré, sa relation avec le surf

 

Instagram Noémie Instagram Koalition