NFSave – Les bracelets qui sauvent des vies

FINISTERE 2.9 lll-80x80 NFSave – Les bracelets qui sauvent des vies
RideMate, la plateforme pour les motards
22 septembre 2017

Antoine, c’est un jeune étudiant de 21 ans scolarisé dans l’école d’informatique Epitech à Rennes. Il a un jour eu l’idée qui peut sauver des vies en créant des bracelets qui permettent un gain de temps considérable des procédures !

FINISTERE 2.9 Antoine-Ouvrans-300x225 NFSave – Les bracelets qui sauvent des vies

 

Après un baccalauréat scientifique au Likes à Quimper, Antoine a naturellement voulu poursuivre son cursus dans l’école d’informatique Epitech à Rennes. C’est dans cette école qu’il a rencontré son associé Simon Pédrono, secouriste bénévole à Vannes, ils ont eu l’idée en côtoyant cet univers.

« Les secouristes nous parlaient des problèmes sur les interventions, ils perdaient du temps pour récupérer les informations des patients, les personnes n’ont pas leur pièces d’identité sur eux, leur téléphone est verrouillé… »

Antoine a donc mis en « standby » ses études pour se consacrer entièrement à son projet. Le domaine de la santé est fermé, il faut avoir beaucoup de connaissance et de temps pour y accéder.

Un bracelet utilisant la technologie NFC

Antoine et Simon ont créé un bracelet utilisant la nouvelle technologie NFC (Near Field Communication). Avec cette nouvelle tehcnologie, aucune donnée ne passe par internet, une puce permet grâce à un rapprochement avec un téléphone d’envoyer les informations. Egalement, l’application n’est pas téléchargeable et ne peut être utilisée que par des professionnels de la santé formés.

La technologie NFC propose plusieurs avantages, elle ne demande pas de connexion à internet, elle est accessible facilement et s’ouvre au grand public.

Les bracelets sont commercialisés en test à Vannes dans les pharmacies. Ceux-ci permettent de contenir des informations telles que votre groupe sanguin, l’identité du patient, ses pathologies etc. C’est un gain de temps considérable pour prendre en charge une personne dans l’urgence.

L’application pour lire les bracelets a été créée par les deux associés et en lien avec les secouristes de Vannes pour faciliter la prise en main et le parcours utilisateur.

FINISTERE 2.9 NFSAVE-PHOTO-300x200 NFSave – Les bracelets qui sauvent des vies

Une offre qui s’étoffe pour répondre aux demandes du marché

Les deux associés ne se sont pas arrêtés là puisqu’ils proposent un second bracelet en papier proposés aux professionnels de la santé pour une utilisation unique.

Un kit sera proposé avec des téléphones et des bracelets en plastique.

« Lorsque les secouristes de vannes faisaient leur rapport d’intervention, ils les réalisaient en  papier. Donc, digitaliser cela permettrait de compléter l’offre, cela permet d’équiper les secouristes, gagner 50% de gain de temps sur les interventions.»

Le gain de temps se fait notamment grâce au GPS du téléphone qui permet d’avoir en temps réel la géolocalisation, la date et l’heure de l’intervention.

 Plusieurs formations seront réalisées pour permettre une utilisation globale de l’application.

Une commercialisation au national

L’objectif est dorénavant de connecter les différents acteurs et professionnels de la santé. De ce fait, les bracelets vendus en pharmacie seront lisibles par les différents acteurs équipés de kit sur le terrain.

Les tests réalisés actuellement sont satisfaisants et permettent un gain de temps de 50% sur les interventions !

Vous souhaitez acheter un bracelet ? Ils sont disponibles dans des pharmacies de Vannes au prix de  20 euros !

Site web   Facebook   Twitter