Interview Audrenn Cariou – Projet Boites à livres sur Quimper

Plomodiern à Morgat
21 juin 2017
Fouesnant
23 juin 2017
Tout afficher

Interview Audrenn Cariou – Projet Boites à livres sur Quimper

 

FINISTERE 2.9 est partie à la rencontre de Audrenn Cariou, membre de la jeune chambre économique de Quimper.

 

Question : Pouvez-vous vous présenter ?

Réponse : Bonjour, je suis Audrenn Cariou, membre de la jeune chambre économique, j’en suis trésorière et co-responsable du projet « La boite à livres », projet que nous avons mené depuis Juin 2016 sur la ville de Quimper.

 

Question : Pourquoi avez-vous décidé de faire ce projet de boite à livres ?

Réponse : Notre association qui est présente sur Quimper depuis plus de 40 ans est une association nationale et internationale. Nous voulons mettre en place des projets, que ça soit pour les citoyens, pour les habitants de la ville, pour la ville et pour que cela est un intérêt pour nous membre de cette association.

Notre but est donc de mettre en place un projet collaboratif, c’est vrai que des boites à livres, il commence à en avoir un peu partout en France et même à l’étranger. Quand on s’est lancé dans le projet en Juin 2016, il y en avait pas sur Quimper, il y avait quelques petites démarches personnelles, mais il y en avait pas sur la voie publique accessible 24h/24 donc c’était l’envie d’un projet communautaire en premier lieu.

En second lieu, et avec un grand intérêt pour nous, c’est le côté développement durable. C’est vrai que les livres, certaines personnes les jette à la poubelle, on trouvait ça dommage qu’il n’y ait pas de partage de ces livres qui était voué à être jeté alors que des personnes sont demandeurs de ces livres, il n’est pas toujours possible pour eux d’en acheter donc c’est pour ça qu’on voulait un partage.

 

Question : Avez-vous des idées de lieux pour poser ces boites à livres ?

Réponse : Elles ont déjà été positionné sur deux quartiers de Quimper : au Braden, Ergué-Armel près de la maison du Braden et la seconde a été posé à Penhars, juste à côté de l’église Sainte-Claire. Elles ont été inaugurée à la fin du mois de Mai.

 

Question : Avez-vous d’autres projets pour mettre des boites à livres dans d’autres lieux ?

Réponse : Notre mission à la jeune chambre économique, c’est d’initier des projets et donner envie à d’autres personnes de prendre la suite, on transmet ces projets mais si d’autres associations veulent reprendre cette idée, on est ouvert à les accompagner pour la mise en place de ces boites à livres.

Nous par la suite, on met en place d’autres projets, on a initié ces deux boites à livres et par la suite elles sont amené à se développer, et à vivre tout d’abord en autonomie, et idéalement à être reprise par d’autres organismes pour les faire vivre si nécessaire.

 

Question : Quelles sont vos premières observations par rapport à ces deux boites à livres ?

Réponse : Là on a à peu près un mois de recul, un très bon recul, mis à part une des deux boite qui a été dégradé déjà au Braden, mais elle reste toujours accessible et utilisable. J’ai pu me rendre sur place à plusieurs reprises, sur les deux boites à livres il y a énormément de livres qui ont été mis, des nouveaux qui sont mis et qui sont pris, vraiment il y a un va et vient, elles fonctionnent réellement, il n’y a pas de livres qui stagne ou un amas de livres et personne n’en prend où à l’inverse rien du tout. Il y a vraiment de la vie dans les deux boites à livres.

 

Question : Quel est le type de public qui dépose les livres ?

Réponse : Je pourrais difficilement catégoriser la personne en terme d’âge mais de ce que j’ai pu voir en livres, il y a aussi bien des livres pour enfants que pour adultes, je dirais tout type de livres en terme de lecture et il y a même des livres scolaires, donc ça va vraiment dans tous les sens dans les styles de lecture.

 

 

Question : Si on parle un peu du futur, quelles sont vos attentes par rapport à ces boites à livres ?

Réponse : Nos attentes c’est qu’elles continuent à vivre bien entendu, elles font parti du mobilier public, elles sont sur la voie publique accessible 24h/24 donc qu’elles continuent à vivre. Ça serait dommage qu’on se rende compte que dans un an il n’y a plus aucun livres, que les gens s’en sont désintéressé. Il faut qu’elles restent un lien social, j’ai aussi le souhait que justement elles créent du lien entre les gens, que les gens soit amené à en discuter, à échanger des livres et à se dire « bah tiens j’ai lu ça, c’est intéressant je te le conseille ». Mais que les Quimpérois se l’approprie, ça serait un but sympathique.

 

Question : Pourquoi une boite à livres ?

Réponse : Comme je le disais, il y en a pas mal en France, et j’ai cette sensibilité de la récupération, du partage, j’avais cette envie de ce projet, et il y a une autre jeune chambre qui est en train de lancer ce projet là au Mans, c’est en allant à un événement de notre association que j’ai su que c’était fait par une autre jeune chambre donc j’ai eu l’envie de faire ce même projet.

 

Question : C’est de là qu’est né ce projet ?

Réponse : J’ai pas spécifié mais la boite à livres est fabriqué en matière recyclable, c’est la recyclerie de Quimper « La Ressource-Qui-Rit Treuzkemm » qui l’a fabriquée, donc c’est vraiment de A à Z un projet de développement durable. Et notre projet a été honoré par la fondation du Crédit Agricole, on a eu un prix dans la catégorie développement durable l’an dernier, ce qui nous a aidé à mettre en place ces deux boites à livres.

 

Question : Comment vous êtes vous lancée dans cette association ?

Réponse : Je suis dans l’association depuis 2014, à l’époque j’étais sur Rennes, comme je disais c’est une association qui est présente partout en France, c’est un avantage quand on déménage, car quand je suis arrivée à Quimper je ne connaissais personne, ça m’a permis d’avoir une activité déjà en dehors du travail, de rencontrer d’autres jeunes car le seul critère de notre association c’est l’âge de 18 à 40 ans. Je suis rentrée dans cette association un peu par hasard et j’y suis restée car j’aime le partage avec les autres personnes, on met en place des projets concrets donc c’est ce lien qui est important pour moi.

 

Question : Un dernier mot ?

Réponse : La boite à livres est un projet qui se termine, on recherche d’autres associations ou organisations qui serait à même de reprendre ces boites à livres pour se l’approprier, car si un jour il n’y a plus aucun livres, il faut que cette association ou cette personne soit là pour se dire « allez je remets des livres » et la boite à livre repartirait comme au début.

Par ailleurs on a d’autres projets avec la jeune chambre économique, c’est d’interroger les Quimpérois sur le dynamisme du centre-ville, ce qu’ils en pensent, comment redynamiser le centre-ville de Quimper, vaste question.

Et le deuxième projet c’est « Made in 29 », c’est la mise en avant de 29 entreprises du Finistère, c’est un projet en collaboration avec la jeune chambre économique de Brest, et ils sont en train de mettre en place une exposition photos, il y a presque 20 panneaux actuellement qui ont été créé et sont en exposition itinérante.

 

[symple_button url= »https://www.facebook.com/Bo%C3%AEtes-%C3%A0-Livres-JCE-Quimper-1002488736551159/ » color= »black » button_target= »_self » btnrel= »nofollow »]Facebook[/symple_button]