Plastic reborn – Ils aident des pays défavorisés grâce à leur projet universitaire

Inoho le showroom eco-responsable
5 mai 2017
Les Ribamboules par l’association l’Alchimik
7 juin 2017
Tout afficher

Plastic reborn – Ils aident des pays défavorisés grâce à leur projet universitaire

plastic reborn

L’équipe de Finistère 2.9 est allée à la rencontre de l’association Plastic reborn. Nous les aidons dans notre incubateur pour mener à bien leur projet. En effet, dans le cadre de leur cursus universitaire, ils ont pour mission de réaliser un projet tuteuré, choisis par leur soin. 

Le groupe se compose de 5 cinq étudiants ayant un désir commun : « sauvegarder la planète en apprenant à agir de manière consciente et responsable face à la pollution tout en aidant les autres. » Les membres de leur équipe possèdent des capacités et des caractères différents qui leur ont permis de choisir ce projet « Plastic reborn ». Les étudiants sont actuellement en Master de Management de Projets Internationaux Multilingues à l’université de Bretagne Occidentale.

Le projet : d’où vient-il ?

Lorsque l’on parle de la question de l’environnement et de la pollution, la plupart des gens font leur possible à leur échelle. Dans un pays comme la France, le système et les infrastructures s’occupent du reste et font en sortes que les gestes du quotidien suffisent. Malheureusement dans d’autres pays c’est loin d’être le cas. En réalisant des recherches sur les réseaux sociaux, le groupe a décidé d’aider un projet déjà mis en place : il est donc question de la construction d’un village en Colombie à partir de bouteilles en plastiques récupérées sur les littoraux, remplies de sable et assemblées grâce à un mélange de terre et de ciment.

Leur but est d’aider des familles dans le besoin à se mettre un toit sur la tête. L’idée, originaire d’Amérique du Sud, est d’utiliser des bouteilles en plastique comme matière première pour la construction de ces maisons. En effet, la pollution plastique dans ces pays est si marquée qu’elle en devient un business. Alors pourquoi ne pas mettre à profit cette matière première pour aider les familles les plus démunies ?

Un partenariat central dans leur mission …

Pour accomplir leur mission, les étudiant ont trouvé un partenaire argentin Alfredo Santa Cruz. Il est le dirigeant de l’entreprise familiale « La case de las Botellas » à Puerto Iguazu en Argentine. Cette entreprise a pour but d’agir dans les domaines de la culture, du social, de l’écologie et du tourisme.

Ils ont besoin de vous !

L’équipe recherche des fonds et va lancer sa campagne de crowdfunding. Leur objectif : la construction d’une maison, c’est-à-dire environ 1300 euros. Cela correspond au budget moyen pour une maison avec un toit économique, une chambre, une cuisine, un lit double et une salle de bain.

Un projet qui se poursuit dans le département finistérien…

Les étudiants souhaitent par la suite, réaliser un documentaire vidéo sur les procédés et l’histoire de ces initiatives de préservation de l’environnement. Cela permettrait d’agir en France, pour diffuser ces savoirs à une époque où les questions environnementales sont cruciales. Pour réaliser ce reportage, plusieurs membres de l’équipe ont la volonté de faire le voyage jusqu’en Argentine. Une diffusion du reportage et l’organisation d’une exposition en Bretagne permettrait donc de faire rayonner des problèmes internationaux dans notre région.

Vous souhaitez les contacter ? 

[symple_button url= »https://www.facebook.com/search/top/?q=plastic%20reborn%20association » color= »black » button_target= »_self » btnrel= »nofollow »]Facebook[/symple_button]